Abolition de la peine de mort : c’est pourquoi Paul Biya n’en veut pas.

0

• Le Cameroun est l’un des deux pays d’Afrique centrale à ne pas abolir la peine de mort

• C’est une arme de dissuasion pour le pouvoir présent

• La guerre dans le NOSO et le terrorisme dans le Grand Nord n’aident pas

En droit camerounais, la peine de mort est toujours d’actualité. Le pays de Paul Biya et la Guinée équatoriale sont les seuls pays d’Afrique qui s’opposent à l’abolition de la peine de mort. Malgré les actions des organisations de la société civile et des pays occidentaux, Paul Biya résiste. Pour une « bonne » raison, bien sûr.

En Afrique, seuls 23 pays ont aboli la peine de mort. En Afrique centrale, seuls le Cameroun et la Guinée équatoriale maintiennent encore la peine de mort. Cela justifie les actions menées à Douala et Bafoussam depuis le 5 octobre 2021 pour sensibiliser les acteurs judiciaires et les journalistes à la nécessité de mener la campagne visant à abolir cette peine. « Avec nos partenaires que sont l’Union européenne, la Norvège et l’Association Droits et Paix, nous avons convié la presse à une conférence qui a eu lieu le 5 octobre 2021 au siège de notre association à Douala, dans le but des activités qui se déroulent. en prélude à la 10e Journée mondiale contre la peine de mort, avec pour thème international : « Les femmes et la peine de mort, une réalité invisible », explique Me Mafetgo Clémence, présidente de l’Association pour la vulgarisation de ces  »Droits de la femme et de l’enfant (AVUDFE ). (avocat avec à ses côtés, Me Toko Nestor Coordinateur Droits et Paix, Me Solange Tchemba, avocate au Barreau du Cameroun, Stéphanie Mbouenze Mengang chargée des relations publiques à l’AVUDEE ; et Dr Dorribeu, docteur, il s’agit plutôt de mener une campagne de sensibilisation pour l’abolition de la peine de mort au Cameroun

« Malheureusement, le Cameroun est le pays où le recours à la peine de mort est toujours réel. Nous nous battons pour dire non à cela. Nous avons trouvé utile de mener ce combat pour le respect de la dignité humaine. Nous voulons faire prendre conscience des atrocités de la peine de mort », déplore Me Toko Nestor.

Mais si Paul Biya et ses collaborateurs refusent de répondre aux doléances des uns et des autres, c’est bien plus à cause de la guerre dans la NOSO et du terrorisme qui sévit dans l’extrême nord du pays, certains spécialistes estiment que la question est familière. C’est un moyen de dissuasion pour le gouvernement. Mais il y a aussi la question des prisonniers politiques qui sont ou risquent d’être condamnés à mort. Pour certains, ce n’est pas une préoccupation pour la force de Yaoundé. La situation actuelle profite au pays, même si personne n’a été exécuté depuis un certain temps.

#Abolition #peine #mort #cest #pourquoi #Paul #Biya #nen #veut #pas

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: