Adamaoua : des preneurs d’otages perquisitionnent les centres urbains

0

Le phénomène des enlèvements contre rançon a atteint des proportions alarmantes ces dernières semaines.

Une nouvelle race de criminels est active dans la région de l’Adamaoua. Ce sont des bandits se faisant passer pour de simples voyageurs dans leurs véhicules personnels, embarquant des clients pour les prendre en otage au détour d’un lieu incertain pour en faire des otages, pour les dépouiller de leurs biens et les forcer à appeler leurs proches pour qu’ils puissent envoyer l’argent pour leur libération par téléphone.

Les plaintes concernant des faits similaires s’accumulent chaque jour auprès des unités de police et de gendarmerie de la région de l’Adamaoua. Ce n’est même pas le gouverneur de la région qui n’ignore pas de telles pratiques qui se multiplient. Il est rapporté que plusieurs cas d’enlèvements impliquant des méthodes similaires ont été enregistrés par les forces de défense et de sécurité et de nombreux otages sont toujours détenus par leurs ravisseurs. C’est ce qui a poussé le patron de la région à monter sur le plateau.

Dans un communiqué radio largement diffusé en langues officielles et locales sur toutes les émissions terrestres de la région de l’Adamaoua, signé le 21 octobre 2021, le gouverneur Kildadi Taguiéké Boukar informe « la population qu’une nouvelle approche criminelle est née dans la région. .. consistant en des braqueurs se faisant passer pour des conducteurs de véhicules de transport banalisés ou comme de simples voyageurs dans un véhicule personnel dont le modus operandi est de ramasser des personnes en auto-stop pour les kidnapper et les prendre en otages, dans le cadre de tout esclavage et d’exiger rançon du plus proche parent de la victime ».

Partant de ce constat, le gouverneur attire l’attention de la population sur ce nouveau phénomène qui tend à s’amplifier et l’invite à la vigilance, ainsi qu’à dénoncer toute personne suspecte ou actes suspects s’y rapportant et qu’elle en aurait connaissance .

Il exhorte également les syndicats des mototaxis et des transports routiers urbains et interurbains à signaler aux autorités locales de sécurité toute personne suspecte ou véhicule banalisé circulant dans les artères de la ville. L’instance dirigeante a également indiqué que des enquêtes sont en cours non seulement pour libérer les otages, mais aussi pour y mettre fin afin d’assurer la sérénité des mouvements de population.

#Adamaoua #des #preneurs #dotages #perquisitionnent #les #centres #urbains

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: