Affaire Épervier – Basile Atangana Kouna : une affaire vidée le 22 septembre

0

Il a été condamné à trois ans de prison pour avoir payé les factures d’une société de location de voitures dont il était le promoteur.

Basile Atangana Kouna et ses sbires, coupables. Ainsi s’est terminée l’audience du 22 septembre devant la Cour pénale spéciale de Yaoundé. Il est exactement 10h35 lorsque les juges entrent dans la salle.

Affaire du Parquet. Etat du Cameroun c. Atangana Kouna Basile, Massart Jacques Michel Viviane Jean, Nama ALoa Thomas, Yondo Kolko Vanessa pour violation du code des marchés publics, DBP et complicité, intérêt à un acte », rappelle le public du jour.

C’est donc principalement sur ces motifs que sont jugés l’ancien Minee et ses coaccusés, une affaire qui a débuté en mars 2018. Yvette Siewe, la présidente, procède à la vérification de la présence du suspect, il n’y a que deux présents, à savoir Basile Atangana Kouna et Thomas Nama Aloa.

Un membre de la collégialité a pris la parole et a expliqué les faits, les différents éléments de preuve qui impliquent les prévenus, notamment Basile Atangana Kouna, dans les actes qui leur sont reprochés. « Ils ont tous plaidé non coupables », a-t-il déclaré.

Selon les faits, l’ancien directeur général de CAMWATER Basile Atangana Kouna a fondé une autre société sous l’impulsion de son fils, les deux sociétés ont fait des affaires. Ce qui est interdit par la loi camerounaise (avoir un intérêt à un acte. Délit puni par les articles 74 et 135 du Code pénal). « Son seul crime est d’avoir travaillé de telle sorte que les Camerounais aient plus d’eau », justifie son avocat.

Après le résumé par les juges de toutes les suites données à l’affaire, depuis 2018, le président Basile Atangana déclare Kouna, après plus de 3 heures, coupable de détournement de fonds d’un milliard sept cent trente-six millions quatre cent mille huit cent soixante-dix francs CFA.

Vanessa Yondo Kolko est également coupable de complicité de détournement de fonds. Thomas Nama Aloa est déclaré non coupable. Il n’était qu’un pion dans l’histoire. « Je n’ai jamais vu cet homme en dehors de cette audience », a déclaré l’avocat en tant que témoin lors d’une audience précédente.

L’avocat du plaignant prend la parole et réclame une indemnité de 72 819 000 francs CFA. « Nous avons des écoles dans ce pays où les élèves s’assoient par terre pour aller », dit-il.

L’ancien PDG de CAMWATER prend la parole et termine en déclarant : « Aujourd’hui, j’apprends que j’ai été condamné pour avoir loué des véhicules de Trinity Sari à la société CAMWATER. Vous avez mentionné des lettres et autres, tout s’est passé à mon insu.

#Affaire #Épervier #Basile #Atangana #Kouna #une #affaire #vidée #septembre

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: