ALERTE : des ambazoniens arrêtés à Yaoundé en prévision d’un attentat

0

• Le Cameroun organise la CAN 2022

• Les sécessionnistes ont préparé des attaques terroristes

• Un groupe de sécessionnistes a été arrêté à Yaoundé

Un groupe de combattants séparatistes ambazoniens dénommés « LUDU et NESTO », très actifs dans la région du Nord-Ouest depuis 2019, a été repéré à Yaoundé dans le district d’Obili.

Selon des informations de sources sécuritaires, ces combattants font partie d’un gang de terroristes préparant des attentats terroristes lors de la CAN 2021.

En effet, depuis des semaines, des militants proches de l’armée et des responsables camerounais enquêtent et, après la clôture du dossier, ont alerté les forces de sécurité qui ont procédé à leur arrestation.

Le nom « LUDU » se cachait dans la vente de graines de soja à Obili à côté des agences de voyages. Il a exécuté cette œuvre principalement entre 17 heures et minuit. Une partie du groupe, dont le nom « MADU », est en brousse.

La même source sécuritaire précise que ces derniers ont été conduits à la prison centrale de Yaoundé après avoir été exploités par la sécurité militaire.

Rappelons que cette action s’inscrit dans la politique sécuritaire mise en place par le ministre Joseph Beti Assomo dans le cadre de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2022) qui se tiendra au Cameroun.

NOSO_Ambaboys_Yaoundé« />

NOSO_Ambaboys_Yaoundé« />

CAN 2021 ET SÉCURITÉ : LA CLAIRE HOMÉLIE DU MINISTRE ASSOMO ENQUÊTE SUR LES SÉCESSIONNISTES

Le ministre camerounais de la Défense, Joseph Beti Assomo, a exhorté les forces de sécurité à être vigilantes et prêtes à accueillir la Coupe d’Afrique des nations (CAN), qui doit avoir lieu au début de l’année prochaine.

Il n’a exprimé aucune inquiétude ou menace particulière, mais a déclaré que les attaques séparatistes dans les régions anglophones du pays où se joueront certains matchs de la CAN sont préoccupantes.

« La situation sécuritaire s’est globalement améliorée ces derniers mois, comme en témoigne le fonctionnement relativement fluide des écoles pour l’année scolaire en cours (dans les régions anglophones).

Cependant, le nombre d’explosions d’engins de fortune enregistrées dans les villes de Buea et de Bamenda ces dernières semaines et les pertes en vies humaines et en biens enregistrées lors de certains attentats terroristes soulignent la nécessité d’une extrême vigilance dans le reportage en toute sécurité de l’événement sportif phare en préparation. », a déclaré M. Assomo à Yaoundé, la capitale du Cameroun, au début d’une réunion d’évaluation de la situation sécuritaire nationale pour les fêtes de fin d’année et la CAN.

Le Cameroun fait face à des défis sécuritaires dans l’extrême nord du pays, où Boko Haram continue de terroriser les civils et les forces de sécurité, ainsi que dans les deux régions anglophones.

La CAN, la plus grande compétition biennale de football d’Afrique, se déroulera au Cameroun du 9 janvier au 6 février de l’année prochaine et les autorités « feront tout leur possible » pour rendre l’événement sans obstacle, ont déclaré des responsables.

#ALERTE #des #ambazoniens #arrêtés #Yaoundé #prévision #dun #attentat

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: