ALERTE : « NO PITY » annonce une opération de masse pour attaquer le « général Isobu » à Bui. conquérir

0

• La guerre s’intensifie entre différents groupes séparatistes

• « NO PITY » veut éliminer son ennemi « General Isobu »

• Il prétend avoir essayé de parler à « Isubu » pour résoudre les différends

La guerre interne entre les différents mouvements séparatistes en Ambazonie prend une tournure différente. Depuis quelque temps, « No Pity » et certains leaders séparatistes ambazoniens à Bui se sentent affaiblis et limités par l’attaque de certains groupes.

Selon des sources confirmatoires, en quête de territoire contre son rival « Isubu », « NO PITY » et son entourage d’au moins 18 combattants ont entamé un nouveau recrutement à Djottin et Noni, bref à Bui. Cette opération est mise à mal par le nouvel « homme fort » de Bui le « général Isobu » qui a organisé une marche intitulée « NOUS DITES NON À NO PITY », alias « Nous disons non à « NO PITY » mais disons oui à un autre qu’Isub » .

Dans un message audio posté sur les réseaux sociaux au cours des dernières 24 heures, « NO PITY » affirme avoir tenté de parler à « Isubu » pour aplanir les différends et que ce dernier, contrairement à ses attentes, a pourchassé ses émissaires à coups de gueule de bois. armes à feu.

Après cet incident, « NO PITY » décide de procéder à l’arrestation de son « ennemi », suivie de son élimination. Selon lui, « Isubu » se bat contre l’armée camerounaise pour son assassinat.

Il met en garde certains leaders sécessionnistes de la diaspora qui financent « Isubu » dans sa lutte et les invite à venir sur place.

EXCLUSIF : RÉVÉLATIONS « NO PITY » SUR LA GUERRE INTÉRIEURE ENTRE LES GROUPES AMBAZONIENS

Ces dernières semaines, une violente guerre interne a fait rage entre les différents mouvements séparatistes en Amazonie.

En effet, le cas ce mardi 16 novembre 2021, une bataille acharnée a opposé les « Bui Warriors » à la « Marines Force » du tout-puissant chef de guerre « Général NO PITY ». Ces affrontements ont entraîné la mort de trois combattants « Bui Warriors ». Leurs armes ont été emportées par les éléments de « NO PITY ».

Dans une vidéo sur les réseaux sociaux, un chef de guerre « Bui Warriors » affiche les débris d’un engin explosif improvisé utilisé par ses adversaires et promet une guerre totale.

Quelques jours avant ces événements, « No Pity » et ses éléments des Forces maritimes de Bambalang ont attaqué des hommes armés des Forces de défense d’Ambazonie (ADF) à Ngoketunja.

Pour situer l’opinion sur les causes réelles de ces affrontements entre mouvements séparatistes rivaux, le « général NO PITY » vient d’effectuer un déplacement avec une dizaine de ses « commandants ».

Dans son intervention, le « Général NO PITY » affirme avoir été agressé à plusieurs reprises par des combattants des « Bui Warriors ». Il affirme que des éléments du « général VIPER » ont également été victimes de ces attaques. Cela a causé une énorme perte de vie dans ses rangs et de blessés qui sont actuellement soignés dans un hôpital local.

Les éditeurs de CameroonWeb vous fournissent la sortie complète de « No Pity » ci-dessous

#ALERTE #PITY #annonce #une #opération #masse #pour #attaquer #général #Isobu #Bui #conquérir

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire