Après la lettre du Ministre, Voici la belle réponse de Mira Cosmetics

0

Suite à la lettre du ministre camerounais de la santé, la femme d’affaires Mira Boamina décide de cesser de vendre les produits sur ordre dudit ministre. Elle a annoncé cette décision dans une lettre adressée au ministre, qu’elle a ensuite partagée avec sa communauté sur les réseaux sociaux.

« Monsieur le Ministre, par courrier en date du 09 août 2022, vous m’avez informé que vous suspendiez la commercialisation des produits ci-dessus : gluta pur, mukala, gélule aphrodisiaque, gélules amincissantes, tisanes amincissantes et anti-cholestérol.

Je souhaite vous informer ainsi que le public du retour des produits mentionnés dans tous les points de vente Mira Cosmetic et Dietetik du triangle
nationale ; en attendant de vous rapprocher de votre département ministériel pour la réglementation de ces produits.

En espérant avoir répondu à votre message, Monsieur le Ministre, je vous prie d’agréer l’expression de mes meilleures salutations.

Dépigmentation : Après la députée Nourane Foster, le ciel tombe sur Carine Mongoue et Mira Boamina

L’affaire Nourane Foster a visiblement un effet domino très retentissant. Après que le ministre camerounais de la Santé publique Malachie Manaouda a ordonné à la députée et femme d’affaires camerounaise Nourane Moluh Hassana d’arrêter la promotion et la commercialisation des produits qui font changer de peau, l’autorité a mis le cap sur d’autres entrepreneures.

Le problème a commencé après un reportage diffusé par le média France 24 dont le sujet est Nourane Moluh Hassana alias Nourane Foster et ses boissons éclaircissantes. Le produit rendrait claire la peau. Mieux, il permettrait de lui faire changer de couleur.

Quelques heures après ce reportage, le ministre camerounais de la Santé publique, Malachie Manaouda a écrit une lettre à la militante du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN), parti présidé par l’opposant Cabral Libii.

« Suite aux campagnes publicitaires et ventes de compléments nutritionnels et bassons diététiques : Vitamine C, Glutathion+, Alpha Arbutine, Collagène et boisson minceur ‘dites adieu aux kilos’, j’ai l’honneur de vous informer que l’importation, la vente ou l’encombrement est gratuit pour un frais ou pour le paiement de compléments alimentaires en République du Cameroun, nécessitent l’approbation préalable du ministère de la Santé », lit-on dans la correspondance envoyée par Malachie Manaouda.

En outre, il affirme : « Je vous demande de cesser toute activité de commercialisation de ces produits sans l’accord préalable de mon ministère, étant entendu que le faire revient à mettre en danger la vie d’autrui, ce qui est réprimé par le Code pénal camerounais. Procédure. »

Malachie Manaouda a envoyé pratiquement la même lettre aux promotrices des entreprises Carimo (Carine Mongoue) et Mira Cosmetic (Mira Boamina). Autrement dit, le ministre leur demande à elle aussi, de stopper leur business sans autorisation tacite de son ministère.

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire