Après Sismondi Bidjocka,Voici pourquoi Messanga Nyamding convoqué au SED

0
305

Le politologue et membre du RDPC a été appelé à la gendarmerie pour s’informer d’un certain nombre de « fausses nouvelles » qu’il diffusait.

Ce mardi 9 mars 2021, le professeur Pascal Charlemagne Messanga Nyamding sera appelé à la direction de la gendarmerie nationale du service central de recherche judiciaire du SED. Le politologue, après avoir lu l’avis de convocation qui lui a été adressé, doit «répondre aux allégations liées à la diffusion de fausses nouvelles».

Le SED attaque également Sismondi Bidjocka

D’après nos investigations, la convocation du responsable de RIS RADIO est liée à l’un de ses articles phares sur le scandale CAN.

Dans une publication très coûteuse sur sa page Facebook il y a quelques jours, le directeur général de la radio RIS a accusé le secrétaire général de la présidence de la République de «vol légal» et de «vol qualifié».

‘Est-ce que tu vois? Est-ce que tu vois? Ferdinand Ngoh Ngoh. Voyez par vous-même, je l’ai dit ici dans un éditorial. L’argent débloqué était destiné à la construction d’un complexe à Olembe et non d’un simple stade. Il est allé voir le président pour signer un autre accord de dette pour le pays pour la nouvelle construction: salle de sport, cinéma, stade de basket… etc. C’est du vol légal, du braquage », a écrit le journaliste ce matin.

Le témoignage du journaliste est bien sûr lié à la construction du stade Olembe, qui a fait couler tant de salive et d’encre.

Qu’y a-t-il à savoir

Dans un décret signé le 16 février 2021, Paul Biya charge le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire de signer un accord de prêt avec la Standard Chartered Bank of London et BPI France Export d’un montant supérieur à 55 milliards FCFA pour financer le projet à mener à bien. les travaux du complexe Olembe à Yaoundé. Le chef de l’Etat intervient alors que le constructeur canadien Magil fait face à une énorme pression sur sa trésorerie pour terminer les travaux de finition de cette infrastructure sportive.

Début février, la société a annoncé une attente de 17 milliards de FCFA pour achever le chantier. On se souvient que le ministre des Sports et de l’Education physique, Narcisse Mouellé Kombi, a signé le 29 novembre 2019 un accord pour mettre fin au contrat avec Gruppo Piccini, une société italienne auparavant chargée de la construction du stade Olembé, en faveur de Magil avait signé . L’entreprise canadienne a donc dû terminer les travaux.

Dans une interview accordée à la CRTV le 3 décembre 2019, les médias publics ont confié à Franck Matière, le représentant de Magil au Cameroun, que «Magil devait financer la CRTV pour les travaux du complexe sportif Olembé Mélodie de 100%. Cela signifie qu’une fois l’accord de financement et l’accord contractuel signés, Magil sera sollicitée conformément à la réglementation applicable au niveau de la banque internationale, mais la trésorerie et les fonds publics ne seront jamais appelés car nous assurons un financement à 100% ».

Malheureusement, cela ne s’est pas déroulé comme prévu, nous apprenons de l’entreprise. Au cours de ces travaux, le problème de trésorerie ne devrait se poser qu’après la livraison complète de l’infrastructure. La société a parlé d’utiliser sa trésorerie pour le premier mois en attendant le soutien opérationnel du Cameroun et d’autres donateurs internationaux. Magil s’engage pleinement à fournir l’infrastructure et s’engage à respecter les accords commerciaux qui lient le financement international avec l’État du Cameroun. Depuis, Magil est son représentant pour ce type de négociation pour un développement ultérieur. Travailler à Olembé.

ref: camerounweb

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]