Arnaque : Un réseau de faux agents du Palais d’Etoudi entre les mains de la justice

0

• Ils sont accusés de collaborer à des tentatives de fraude

• Ils nient les faits

• Ils sont détenus à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui

Said Mathieu Nankam et Claude Pegnano, en compagnie d’autres personnes, sont poursuivis pour association de malfaiteurs en vue de commettre une tentative d’escroquerie et sont actuellement détenus à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui.

Selon le rapport du journal Kalara, les accusés se sont fait passer pour des employés du Cabinet civil de la Présidence de la République et ont promis de laisser leurs victimes prendre rendez-vous.

Faits

Selon le procureur, le 29 octobre 2020, M. Bissong Egbe a été contacté par un homme du nom de Bomba, de son vrai nom Amala Atsigue Jean Daniel, qui s’est présenté comme un agent du cabinet civil de la présidence de la république. Ce dernier lui a promis un rendez-vous avec l’aide d’autres personnes de son groupe. Le document rapporte que M. Bissong Egbe s’est réuni au Palais de l’Unité où il a été informé des formalités de santé et de sécurité pour obtenir une audience avec le directeur du Cabinet civil. A l’issue de cette première rencontre, M. Omba a alors demandé à M. Bissong Egbe de lui verser la somme de 2,5 millions de francs, qui représente selon lui les frais d’inscription à la présidence de la république.
On apprend également qu’une autre personne demandera plus tard au plaignant une caution de 3,5 millions de FCFA. Surpris par ce qui lui est arrivé, M. Bissong avait confié à Egbe un élément de la sécurité présidentielle, qui lui a dit qu’il s’agissait d’une arnaque. Les imposteurs qui avaient été arrêtés et placés en garde à vue avaient été pris en embuscade à la prison centrale de Kondengui.

Défense par des tiers

Niant totalement les faits qui leur sont imputés, les intimés ont présenté leur défense le 8 juillet 2020. Devant le tribunal, Mathieu Nakam, le premier à prendre la parole, a expliqué avoir rencontré un détective de la police judiciaire (PJ) qui avait des dossiers sur des personnes qui souhaitaient prendre rendez-vous. Informé que les frères de Claude Pegnamo disposaient de facilités pour recevoir des individus au sein du Cabinet civil du Présidium, il a transmis l’information au policier de la PJ qui lui a transmis le dossier de M. Bissong Egbe. Il a indiqué avoir immédiatement remis le dossier à M. Pagnano, qui se trouvait en compagnie de trois autres personnes dans le quartier Mimboman de Yaoundé. Ces derniers avaient demandé une photocopie de la carte nationale d’identité du requérant, qui leur avait été transmise par voie électronique. « C’est à ce niveau que j’ai arrêté d’agir dans cette affaire. Je n’ai pas reçu de francs dans cette affaire », conclut Mathieu Nankam.

De son côté, Claude Pegnano a repris la déclaration de son prédécesseur au guichet. Sauf qu’il précise qu’il ne s’agissait pas dans ce cas de faciliter les rendez-vous aux particuliers, mais d’aider les hommes d’affaires. « M. Bissong Egbe a eu des problèmes avec les marchés publics et a demandé de l’aide. Mon intérêt dans cette affaire était de profiter d’une indemnisation s’il trouvait satisfaction », a-t-il déclaré.

Les allégations du procureur

Dans sa demande, le représentant du ministère public explique que les 7 personnes impliquées dans cette affaire étaient en contact les unes avec les autres. Cela se justifie par leurs nombreuses réunions au cours desquelles ils planifient leur forfait.
« Les deux suspects ont comparu et ont demandé les documents et l’argent de la victime. Ce sont des imposteurs qui ne travaillent pas dans le cabinet civil de la présidence de la république », a déclaré le magistrat du parquet.

Il est à noter que le représentant du ministère public a demandé au tribunal de déclarer les prévenus coupables de la tentative d’escroquerie.

La décision du juge sera rendue le 23 août 2021.

#Arnaque #réseau #faux #agents #Palais #dEtoudi #entre #les #mains #justice

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.