Attrapé la main dans le sac, un v1oleur d’étudiantes crie au complot

2

Au tribunal de première instance de Yaoundé, les nouvelles ne sont pas trop bonnes pour ledit Wilson.

Il a été accusé d’avoir violé des étudiantes. L’affaire oppose Cynthia, une étudiante dans la vingtaine, à Wilson, un architecte camerounais.

« Incarcéré à la prison centrale de Yaoundé Kondengui depuis quelques mois déjà, le mis en cause est accusé des faits de viol. L’étudiante lui reproche d’avoir abusé sexuellement d’elle lors de leur premier rendez-vous amoureux au domicile de ce dernier. Depuis le déclanchement de cette procédure, Wilson a toujours clamé son innocence. Les débats avaient déjà été ouverts dans cette affaire à l’audience du 19 août 2022 et Cynthia avait alors donné sa version des faits. La plaignante avait également fait comparaitre une jeune dame comme témoin de l’accusation, qui, au cours de son témoignage devant la barre, a déclaré que Wilson avait utilisé le même mode opératoire à son égard », a écrit Kalara.

Le confrère indique que la semaine dernière, c’était au tour du mis en cause de présenter sa défense. Une fois au tribunal, l’accusé a déclaré reconnaître ses victimes présumées.

Aux juges du tribunal, il aa relaté que Cynthia est en réalité sa petite amie de longue date, et qu’ils n’étaient pas à leur premier rendez-vous au moment des faits.

« Il explique avoir invité plusieurs fois la jeune dame accompagnés de ses frères et amis dans des snacks bar. Le mis en cause soutient également que le jour des faits, Cynthia s’est retrouvée à son domicile parce qu’ils avaient prévu aller fêter la réussite de sa copine à son examen », relate Kalara.

« Lorsque je suis allé prendre mon bain, elle a profité pour fouiller mon téléphone portable et c’est à ce sujet qu’on s’est disputés», a plutôt laissé entendre l’accusé qui plus tard parlera de complot et de coup monté contre sa personne.

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



2 COMMENTS

  1. […] Ref. : cameroonmagazine.com […]

Laisser un commentaire