Beignet haricot bouillie est il un danger? : Le ministre de la santé Malachie Manaouda met fin au débat

0

Un nutritionniste a alerté sur la nocivité du très célèbre composé beignet-haricots-bouillie que les Camerounais affectionnent tout particulièrement. Depuis son affirmation retentissante, la question a tellement évolué que le ministre de la Santé Malachie Manaouda a été interpellé par des journalistes. L’Autorité a présenté sa position, qui a l’avantage d’être claire.

Le biologiste et thérapeute Polain Nzobeuh a précisé que ces aliments sont nocifs pour la santé. Malachie Manaouda a également été sans faute.

Le ministre camerounais a été invité à l’émission télévisée de Naja « Autant le dire ». Là, il a mis fin à la polémique qui avait surgi depuis l’avertissement inquiétant du médecin.

Malachie Manaouda a surpris tout le monde en avouant en direct être lui aussi consommateur de beignets et de purée de haricots.

« Le beignet – haricot, c’est un aliment que j’aime bien. Il dit que c’est dangereux. C’est curieux. Ça peut être dangereux si on ne maitrise pas la conservation, on ne maitrise pas la cuisson, les conditions d’hygiène », a répondu le ministre.

Malachie Manaouda a également ajouté que « nous avons grandi avec cette affaire. Je continue à le manger au moins deux (02) ou trois (03) fois par semaine. C’est mon petit-déjeuner que j’affectionne le plus ».

Il n’y a pas longtemps, le Pr Jean Bahebeck avait également jeté du discrédit sur les enseignements de Polain Nzobeuh.

Il a déclaré : « on est vivant, on n’est pas malade ». J’ai mangé le beignet – haricot – bouillie depuis mon adolescence, je suis vivant, comme des millions d’autres consommateurs. Donc le BHB est bon pour la santé, du moins ne nuit point à la santé ».

« Je rappelle que la progression des maladies cardiovasculaires est exponentielle en Afrique. Dans un futur proche, elles deviendront la première cause de morbidité et mortalité en Afrique, toutes causes confondues. L’une des raisons de cette transition épidémiologique est la malnutrition (ou la mauvaise alimentation). Ne pas en tenir compte est irresponsable », a ajouté Bahebeck.

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire