Cameroun : Dix personnes tuées dans un glissement de terrain à Yaoundé

0

Dimanche 27 novembre, au moins 11 personnes ont été tuées dans un glissement de terrain lors d’un rassemblement en l’honneur du défunt dans le quartier de Damas, en périphérie de Yaoundé, où les recherches ont été suspendues tard dans la soirée avant de reprendre lundi matin. .

« Actuellement nous avons 11 corps, les recherches se poursuivent pour retrouver d’autres corps sous terre », a déclaré Paul Bea, le gouverneur de la région Centre, sur les ondes de la radio publique CRTV dans la soirée. Les quatre premiers corps recouverts de draps blancs ont été évacués au départ de soir sur les plateaux de trois pick-up de la police, rapporte un journaliste sur place. Puis les autres probablement dans l’un des nombreux véhicules de pompiers et ambulances qui se succédaient.

Lis

Des centaines de personnes s’étaient rassemblées à proximité, des habitants paniqués à la recherche de proches, des badauds tentant de prendre des photos avec leurs téléphones portables et des secouristes, policiers et gendarmes peinant à rejoindre les lieux du drame.

Cérémonie commémorative

De nombreuses familles s’étaient réunies dans l’après-midi pour une cérémonie à la mémoire de cinq membres d’une association décédés au cours de l’année. Les invités ont été installés dans plusieurs grandes tentes sur un terrain vacant au sommet d’une colline lorsque le sol s’est affaissé sous une partie du relief en début de soirée.

Lis

« Nous venions de commencer à danser lorsque la terre s’est effondrée », a déclaré Marie-Claire Mendouga, 50 ans, qui se trouvait sous l’une des tentes qui n’a pas été emportée par le glissement de terrain. « Je suis allé creuser avec mes mains » pour tenter d’arracher les victimes des monticules de terre, souffle cette commerçante de Damas, les mains encore souillées par la argile brune et vêtements poussiéreux. « Je ne sais pas si je vais pouvoir dormir. Vous êtes assis, vous avez des gens derrière vous et puis ils sont morts. »

Quatre grandes tentes blanches se trouvaient toujours au sommet de la colline, mais au bord de ce qui semblait être une crête derrière laquelle le sol s’était dégagé, le journaliste a décrit avoir pu se rapprocher un peu plus du site du glissement de terrain avant d’être bloqué par un policier. ligne. Des secouristes y sont descendus en début de soirée pour tenter de retrouver des personnes en contrebas.

Victimes enterrées

Les recherches ont été interrompues vers 22 heures. Un responsable des secours a indiqué, sous couvert d’anonymat, que le décompte de la soirée s’élevait à 11 morts, mais que les recherches reprendraient lundi matin pour vérifier qu’il n’y a pas d’autres victimes ensevelies.

Lis

Les glissements de terrain sont relativement fréquents à Yaoundé, mais ils sont rarement aussi meurtriers. A Bafoussam, dans l’ouest, 43 personnes ont été tuées le 29 octobre 2019 lorsqu’un glissement de terrain a emporté une dizaine d’habitations précaires construites à flanc de colline. il pleut inonder.

(avec AFP)

Source :
Jeune Afrique

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire