Cameroun: entre Jean-Pierre Amougou Belinga et Modeste Mopa Fatoing, bien plus qu’une question de gros sous

0

Au Cameroun, les relations entre les opérateurs économiques et les agents du fisc (Fisc) sont réputées cordiales. Entre Jean-Pierre Amougou Belinga, puissant patron de Vision 4, et Modeste Mopa Fatoing, directeur général des impôts, l’inimitié a grandi à la faveur d’un dossier fiscal qui s’est transformé en conflit ouvert. Un duel entre deux figures de la scène publique camerounaise à l’issue plus qu’incertaine, et dont les ramifications s’étendent jusqu’au sommet de l’Etat.

Si c’est le titre des médias camerounais aujourd’hui, l’affaire a quand même commencé il y a quelques semaines. Fin 2021, l’Agence nationale pour la recherche financière (ANIF, l’organisme chargé du renseignement financier) a transmis à la Direction générale des impôts (DGI) une liste d’entreprises dont le volume de transactions financières avait retenu son attention. Douze d’entre eux ont ainsi collecté environ 80 milliards de francs CFA (près de 122 millions d’euros) entre 2018 et 2020.

Lis

Suite à cette alerte, la DGI a entamé un contrôle de conformité auprès de l’administration fiscale. Deux services fiscaux ont été affectés au contrat, en fonction de la répartition géographique des sociétés concernées. En février dernier, le premier centre a déterminé que certaines des entreprises impliquées sont redevables d’une dette fiscale de plus de 18 milliards de francs CFA. Le deuxième centre rend son résultat un mois plus tard et estime la dette fiscale du reste des entreprises à 12 milliards de francs CFA. Soit un total d’environ 30 milliards de francs CFA d’impayés pour l’ensemble.

Petits arrangements entre amis

Source :
Jeune Afrique

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire