Cameroun : Le redoutable colonel Bamkoui descend à NOSO en tenue de guerre (Images)

0

• L’armée camerounaise fait le point sur les attentats terroristes

• Selon l’armée, 15 soldats et plusieurs civils sont tués

• L’armée s’engage à « exterminer les Amba Boys »

Lors de son dernier séjour à Bamenda dans la région du Nord-Ouet, le ministre de la Défense Joseph Beti Assomo était accompagné d’une importante délégation de cartes de l’armée camerounaise. Le chef de la sécurité militaire (SEMIL), le colonel Emile Bamkoui, était habillé en tenue de guerre avant l’occupation. Armé jusqu’aux dents, il assurait la stricte sécurité du ministre Assomo.

Dans un communiqué en date du 20 septembre 2021, le ministère camerounais de la Défense fait le point sur les attaques contre les militaires ces derniers jours dans la région du Nord-Ouest du Cameroun. Le gouvernement confirme la mort de 15 soldats et de plusieurs civils.

Il affirme également avoir établi des liens entre des groupes séparatistes armés et d’autres mouvements terroristes opérant en dehors des frontières du Cameroun. C’est ce dernier qui fournirait aux Amba Boys les puissantes armes de destruction massive.

Le gouvernement entend poursuivre la guerre et s’est engagé à éradiquer les groupes terroristes de NOSO et du Grand Nord. « En tout état de cause, l’armée camerounaise reste déterminée à éradiquer toutes les formes de violence, tant dans les régions en crise du Nord-Ouest et du Sud-Ouest que dans celles de l’Extrême-Nord, zones où il est désormais clairement établi l’existence de liens et de complicités sophistiquées. des échanges d’armes entre des terroristes sécessionnistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest avec des groupes fondamentalistes exogènes violents », indique le communiqué.

CameroonWeb vous propose l’intégralité du communiqué de presse du Ministère de la Défense

Le ministère de la Défense annonce : Jeudi soir 16 septembre 2021, un convoi du 6e Bataillon d’intervention rapide (BIR) en mission de reconnaissance a été la cible d’une embuscade tendue par des terroristes lourdement armés dans la commune de Bamessing, District de Ndop, Ngo -Département de Ketunjia, Région du Nord-Ouest.

À l’aide d’un engin explosif improvisé (EEI) et d’un lance-roquettes antichar (LRAC), les insurgés ont bloqué les véhicules des forces avant de s’ouvrir lourdement sur eux, sévèrement désarmés par la détonation de charges explosives.

Ces événements ont lieu quelques jours après une autre attaque aux engins explosifs improvisés visant un autre convoi militaire dans la matinée du dimanche 12 septembre 2021, sur l’axe Kumbo-Tatum, place Kikaſkom, district de Kumbo, département de Bui, région du Nord-Ouest.

Le bilan total de ces attaques est d’une quinzaine de militaires et plusieurs civils tués, ainsi que trois véhicules endommagés. Le vice-ministre de la présidence chargé de la défense exprime aux familles des militaires et civils disparus les profondes condoléances du chef de l’Etat, le chef des forces armées, ainsi que ses vœux de prompt rétablissement aux rescapés. Rappelons que cette nouvelle attaque, comme la précédente, a été menée en violation du droit international humanitaire (DIH).

De même, l’utilisation d’explosifs hautement chargés contre les forces de défense et de sécurité, ainsi que la population civile dans les zones urbaines et périurbaines, voire le camouflage parmi la population civile ou son utilisation comme boucliers humains, relève d’une barbarie inqualifiable.

Il est important de noter que la communauté du renseignement a établi avec certitude que la montée en puissance de ces groupes terroristes, grâce aux armes de gros calibre qu’ils possèdent et qu’ils utilisent systématiquement, découle en grande partie de leur fonction avec d’autres entités. notre pays. Il est donc clair que l’arrivée d’explosifs de grande capacité et de nouvelles armes sanctifie incontestablement le changement de paradigme dans les opérations en cours, car les Forces de défense et de sécurité doivent tout mettre en œuvre pour rétablir la paix et assurer la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux dans tout le le territoire national.

En tout état de cause, l’armée camerounaise reste déterminée à éradiquer toutes les formes de violence, tant dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest qui provoquent des crises que dans celles de l’Extrême-Nord, zones de liens et d’échanges d’armes sophistiqués entre terroristes sécessionnistes du Nord-Ouest et Régions du sud-ouest avec des groupes fondamentalistes violents exogènes. / –

Atonfack Guemo Cyrille Serge

Légende« />
Légende« />

Légende« />

Légende« />

#Cameroun #redoutable #colonel #Bamkoui #descend #NOSO #tenue #guerre #Images

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: