Cameroun : les médias détaillent l’état de santé de Paul Biya.

0

• Paul Biya entre dans un coma long et profond dans une clinique à Genève

• Il a subi une chirurgie cérébrale délicate

• Paul Biya souffre d’autres maladies

Selon une source proche du palais d’Etoudi, ainsi que nos confrères du site Cameroun Concord News qui ont diffusé l’information, Paul Biya « a été diagnostiqué il y a quelques jours d’un caillot de sang au cerveau, mais n’a pu se faire opérer d’urgence en Cameroun ». La même source précise que « vu son âge, ses médecins craignent qu’il ne sorte pas de son long coma ».

A noter que le chef de l’Etat camerounais souffre d’autres maladies, dont l’hypertension artérielle, des problèmes cardiaques et le diabète.

A mi-parcours de la semaine dernière, les autorités genevoises ont annoncé que le président camerounais se trouvait dans la capitale suisse pour « des raisons humanitaires ». Une sortie qui a fait naître des soupçons sur son état de santé. Avant ces nouvelles révélations, d’autres sources annonçaient déjà le président camerounais à la clinique Valmont à Genève.

Le BAS fait appel à l’Assemblée fédérale suisse

Les Anti Sardinards Brigarde ont saisi l’Assemblée fédérale suisse par lettre le 20 juillet. Objectif pour ces opposants camerounais : faire en sorte que Paul Biya soit proclamé « Peronna Non Grata en Suisse », le pays où réside actuellement le président camerounais.

« Il est inconcevable que Paul Biya abandonne ses fonctions à son peuple qui meurt par balles, tortures ou massacres dans les villages ; soit en l’absence de soins de santé adéquats ; de profiter d’infrastructures à des coûts exorbitants sur le territoire étranger, tout en utilisant des fonds pour aider le peuple camerounais à disparaître dans une gestion désastreuse des finances de l’État », écrit BAS. « La Brigarde anti-sardinards vous appelle à la conscience humaine et à relire la Déclaration universelle des droits de l’homme et la Convention contre la torture signées par la Suisse… Nous vous demandons d’exercer la même rigueur dans vos convictions et vos textes sur l’homme droits et d’interdire définitivement à M. Biya le territoire suisse », ajoute le BAS.

Le 17 juillet, près d’une centaine d’éléments de la BAS se sont rassemblés devant l’hôtel Intercontinental où habite Paul Biya. La manifestation, interdite par Genève, avait pour but de capturer vivant Paul Biya.

#Cameroun #les #médias #détaillent #létat #santé #Paul #Biya

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.