Cameroun: mauvais temps pour Amougou Belinga à Edoudi, Paul Biya veut sa peau

0

• Amougou Belinga et dans la tourmente

• Il se précipita vers Etoodi

• Il souhaite être reçu par le DCC

Le PDG du groupe Anecdote, Jean Pierre Amougou Belinga, semble avoir perdu le sommeil. Après le retrait de son passeport, l’interdiction de quitter le territoire et les accusations portées contre lui en lien avec le crime de lèse-majesté auquel Cameroonweb faisait allusion dans un précédent article, le magnat de la presse ne sait plus où poser sa tête. Il tire maintenant sur tous les cylindres pour se protéger.
On apprend aussi qu’il a failli faire une crise cardiaque hier, mais celle-ci a été évitée de justesse.

Selon une source à la présidence de la république, Amougou Belinga se trouve actuellement au Palais de l’Unité à Etoudi, où il veut rencontrer le directeur du cabinet civil. Après avoir rencontré le ministre de la Justice Laurent Esso, il veut savoir de quoi on l’accuse vraiment. Raison pour laquelle il est allé à la présidence de la République.

Nous reviendrons

Crime de lèse-majesté : Biya en colère, le sort d’Amougou Belinga quasiment scellé

Selon des sources du Web camerounais qui connaissent bien la présidence de la république, Amougou Belinga est accusé de deux choses. Premièrement, le président de la République n’a pas apprécié que le patron du groupe Anecdote reçoive le président des Comores devant lui lors de sa venue au Cameroun à son invitation pour participer à l’ouverture de la Can Total Energies Cameroun 2021.

La deuxième raison pour laquelle Amougou Belinga n’est plus vu d’un bon œil est qu’il a collé certaines de ses affiches (voir images ci-dessous) sur lesquelles on voit sa photo dans diverses artères de la ville de Yaoundè et notamment sur les axes pris par le président de la République à se rendre au stade d’Olembé le 9 janvier. Cela a été vécu comme une insulte et une ombre qu’il voulait mettre sur le premier sportif camerounais. C’est un capitaine de l’armée qui l’interpella à ce sujet et lui ordonna de l’enlever. Chose qu’il a faite plus tard. Pour se justifier, Amougou Belinga aurait accusé Bruno Bidjang d’être derrière ces affiches et qu’il n’était pas au courant. Or, selon une source sûre, Amougou Belinga aurait donné la somme de 1 000 000 fcfa (un million de francs CFA) à Bruno Bidjang et un de ses collègues pour concevoir ces affiches.

Depuis ce week-end, des informations en circulation rapportent que les passeports de Zomloa ont été révoqués et qu’il est interdit de sortir du pays. Cela signifie que la descente aux enfers du magnat de la presse semble avoir commencé.

#Cameroun #mauvais #temps #pour #Amougou #Belinga #Edoudi #Paul #Biya #veut #peau

Source: CamerounWeb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire