Cameroun – Michelle Ndoki : « Le gouvernement est sourd, restera sourd »

0

L’avocate en exil espère pouvoir utiliser la CAN pour dénoncer le musellement dont elle dit que l’opposition est victime. Pour JA, cette figure du MRC réagit à la condamnation de ses camarades par un tribunal militaire et au silence que s’impose Maurice Kamto.

Elle n’a pas remis les pieds au Cameroun depuis juin 2021. Michelle Ndoki lui assure qu’elle fait l’objet d’une interdiction de sortie du territoire et qu’elle ne peut y retourner sans risque de poursuites. L’information n’a jamais été confirmée ou démentie par la police selon laquelle : Jeune Afrique l’a contactée, mais l’avocat a prudemment choisi l’exil – en Côte d’Ivoire – pour ne plus renouer avec la justice.

blessure par balle

Militante emblématique, la vice-présidente de la branche féminine du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC, de Maurice Kamto), a été arrêtée à trois reprises entre 2018 et 2020.

Lire

Lors d’une manifestation organisée le 26 janvier 2019, l’avocat a été poursuivi dans la rue par la police et touché à la jambe. Alors que Yaoundé s’affairait à mettre un terme à la contestation qui avait résulté de la proclamation de la

Source :
Jeune Afrique

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire