Cameroun : plusieurs étudiants « exclus » pour cause de faillite après les vacances

0

Après les nombreuses dépenses engagées pendant la période des fêtes, plusieurs parents ont vu leurs enfants expulsés de l’école pour ne pas avoir payé le troisième versement.

Après la cloche qui marquait le départ du rassemblement, mise en place les uns après les autres, les élèves ont pris part à cette nouvelle rentrée scolaire hier, lundi 3 janvier 2022. Une dizaine de papiers en main, le proviseur de l’école St Pierre d’Emana a fait le tour des classes. Dans chacun d’eux, il va à la demande. Dans un seul fichier, tous les étudiants insolvables sont supprimés. « Si vous ne payez pas le troisième versement, ne revenez pas. Va le dire à tes parents », a déclaré Onguene Roger, le réalisateur. Salle à moitié vide, la classe moyenne est celle qui compte le plus grand nombre d’étudiants insolvables. Ils sont une vingtaine. Certains sont contents de prolonger leurs vacances, d’autres, en revanche, sont tristes de ne pas pouvoir faire de commentaires de vacances avec leurs camarades pendant la pause. « Nous aurions adoré faire les commentaires avec nos camarades. Nos parents ont dit qu’ils paieraient. Pourquoi le directeur nous expulse-t-il encore de la classe ? », Un étudiant indigné, l’air abattu. Malgré les consignes du directeur de l’école, certains élèves traînent encore devant le portail de l’école. « Mes parents ne sont pas à la maison. Mes frères sont allés à l’école et ne rentrent que le soir. Je préfère attendre qu’il soit temps de sortir d’ici », confie le petit Aurélien.

La situation est la même pour le groupe scolaire bilingue Paul et Marie. Afin d’éviter des incidents ou des accidents, le directeur de l’école a expulsé ces élèves insolvables de la classe et leur a interdit de quitter l’enceinte de l’école. « Si nous les renvoyons maintenant, beaucoup n’y arriveront pas. Et certains sont accompagnés de leurs parents. Il est préférable qu’ils patientent dans l’enceinte de l’établissement, sans toutefois avoir accès aux salles de classe, afin d’éviter tout incident », explique Odile Mbezele.

Parmi les étudiants qui n’ont pas payé la troisième tranche, certains n’ont pas daigné venir dans l’établissement. C’est le cas d’Olivier Mba qui assume ses tâches ménagères. Il fait la vaisselle assis sur un tabouret. « Mes parents n’ont pas encore payé le troisième versement et le directeur nous a demandé de ne pas aller à l’école si nous n’avons pas encore payé », dit-il. André Marie n’a pas pu obtenir son rapport du premier trimestre en raison de l’insolvabilité des frais de scolarité.

#Cameroun #plusieurs #étudiants #exclus #pour #faillite #après #les #vacances

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire