Cameroun : Serge Hervé Boyogueno met la Sonamines sur les traces de la SNH

0

Le patron de la National Mining Company façonne la jeune société cotée en bourse qui est désormais chargée de défendre les intérêts de l’Etat dans le secteur. Le but : suivre le modèle de la puissante Société Nationale des Hydrocarbures.

Serge Hervé Boyogueno est un patron pressé. Il a passé dix mois à la tête d’une Société nationale des mines (Sonamines) encore balbutiante et sait qu’il attend les résultats de sa première année de pratique. D’autant que l’opinion publique estime que la jeune société cotée devrait devenir aussi forte dans son domaine que la Société nationale des hydrocarbures (SNH).

Dans la continuité de son aînée, la Sonamines a récemment conclu deux accords de partage de production avec les Cimenteries du Cameroun (Cimencam, groupe Holcim) pour l’exploitation du calcaire à Figuil (dans le nord du pays) et pour le développement de leur nouvelle usine de production de clinker et de ciment. , qui devrait démarrer ses activités en 2023. Un investissement de 50 milliards de francs CFA (plus de 76,2 millions d’euros). Cette industrie est l’une des principales cibles de Sonamines. C’est pourquoi l’entreprise a déposé des demandes de permis d’exploration auprès du ministère des Mines – préalables indispensables à l’octroi de permis miniers – pour extraire la pouzzolane et l’argile dont raffolent les cinq cimenteries installées dans le pays.

Source :
Jeune Afrique

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire