Cameroun : voici les soins réservés aux fous pendant la CAN

0

Les agents de la mairie de la ville sillonnent les coins pour récupérer ces gens qui errent dans les coins de la ville.

Nous sommes le 3 janvier à 14 heures au carrefour Ceper, situé dans le quartier Elig-Essono de Yaoundé, trois policiers et quatre agents de la mairie en masques de protection sont assis derrière un fourgon transportant cinq patients psychiatriques, dont deux femmes. En route vers l’hôtel Grand Moulin, le conducteur du véhicule s’arrête à nouveau pour récupérer un patient qui venait de passer devant une roue arrière pour ramasser les déchets dans une poubelle. Les populations curieuses qui assistent à cette scène insolite veulent savoir pourquoi la mairie mène cette opération.

Face à cette question, un agent de la mairie confirme : « Nous ne voulons pas voir des gens se promener nus dans la ville de Yaoundé pendant toute la période que se joue la Coupe d’Afrique des nations de football. On nous a demandé de parcourir toutes les routes principales de la ville pour interroger les malades mentaux et les emmener à l’hôpital de Jamot où ils seront hébergés et nourris. « 

Deze operatie, die vooral bestaat uit het verlossen van het stadscentrum van Yaoundé van alle zwervende psychiatrische patiënten, valt in het kader van « de sanering van de stad », aan de vooravond van de aftrap van de 33e editie van de Coupe d ‘ Africa Naties le foot.

Entre 10h et 13h, plus de 20 malades mentaux ont été récupérés entre la poste et le marché central de Yaoundé. Ces agents de la mairie ont été formés aux techniques consistant à surveiller des centaines de patients errants pour faciliter leur transfert vers les hôpitaux autorisés, explique un agent de la mairie qui laisse entendre que cette opération se poursuivra ces jours-ci pour libérer le centre-ville. enfants des rues.

#Cameroun #voici #les #soins #réservés #aux #fous #pendant

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire