CAN 2021 : Voici l’impressionnant système de sécurité installé à Bafoussam pour protéger les Ambas. contrer

0

Frontière de la Région du Nord-Ouest, la Région de l’Ouest, où Joseph Beti Assomo, vice-ministre de la Présidence de la République chargé de la Défense, a passé le Nouvel An 2022 avec les troupes de la 31e Brigade d’Infanterie Motorisée (IBM), est également originaire de la Région Nord. En partie ravagées par une vague d’insécurité, qui survient sporadiquement, ces trois régions retiennent de plus en plus l’attention.

Et surtout avec la présence d’étrangers sur le sol camerounais, venus visiter le Cameroun et participer à leur manière à la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), qui se déroulera du 9 janvier au 6 février 2022 Et il s’agit donc, de faire le point sur le dispositif sécuritaire, de rassurer la population et les étrangers présents dans la région ouest et plus à Bafoussam et de décourager les personnes malintentionnées qui pourraient avoir l’ambition de commettre des attentats ou de se livrer à toutes formes de violence pour nuire l’image du pays en cette période où tous les projecteurs du monde sont braqués sur le Cameroun ou pour porter atteinte à la tranquillité de la population, que Joseph Beti Assomo du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022 à Dschang et Bafoussam s’est rendu.

Arrivé à Bafoussam le 31 décembre 2021 en provenance de Yaoundé, il a présidé une réunion de sécurité avec les autorités administratives de la Région de l’Ouest et plusieurs généraux. Le bas des marchés n’est pas filtré. En dehors du jeu, Mindef s’est fait pour capter l’un l’autre sur ce qui s’était dit lors de cette réunion stratégique.

Une chose est sûre, c’est la sécurité du groupe B de la CAN
TotalEnergy 2021, qui a également été discuté, bien que d’autres sujets aient été abordés. Les équipes nationales de la poule B sont : le Sénégal, le Zimbabwe, la Guinée Conakry et le Mali. Leur situation est « particulière » car ils ne sont pas tous situés dans la ville de Bafoussam. Outre Bafoussam, des villes comme Bangou, Bana, Balanget Kouekong ont été sélectionnées pour accueillir les différentes équipes. Ils y restent, s’y entraînent et jouent des matchs. D’où le cordon de sécurité discret et efficace mis en place dans cette partie du Cameroun.

Le transport des différentes équipes sur de longues distances est assuré. Car quitter Bana ou Bangou et aller au stade de Kouekong, près du département du Noun, n’est pas évident. Pour rappel, le 23 juillet 2021, Joseph Beti Assomo séjournait dans la région de l’Ouest, dans la commune de Mbouda ; où il a présidé une réunion de crise suite aux attaques de bandes armées dans cette région. Le 14 juillet 2021, l’avant-poste des Forces de défense et de sécurité à Zavion dans le district de Babadjou a été attaqué, tuant deux soldats.

Le 7 janvier 2021, des sécessionnistes ont attaqué un poste de contrôle militaire à Matazem. C’est un endroit situé entre les régions de l’ouest et du nord-ouest. Quatre militaires et deux civils y ont été tués.

#Voici #limpressionnant #système #sécurité #installé #Bafoussam #pour #protéger #les #Ambas #contrer

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire