C’est ce qui a rendu Amougou Belinga « intouchable » dans le sérail camerounais

0

Amougou Belinga revient au tapis dans de nouveaux cas d’ésotérisme et de sacrifice humain. Son ennemi Jean-Claude Mbede Lastardedieu, qui ne se cache pas, fait des révélations glaciales sur le pape depuis les médias. Dans un long live Facebook sur le ‘Zomla’, l’exilé en Italie qui a le cahier, s’adresse au plus puissant que convoitent les politiques, l’essence du pouvoir ‘présumé’ d’Amougou Belinga et l’argent avec lequel il se moque des gens.

Le journaliste, fervent chrétien, avouant qu’il était destiné à devenir le pape des médias avec les compétences à sa disposition, a refusé de sacrifier mystiquement ses concitoyens pour un poste prestigieux car il refusait de boire du sang et de manger des organes. Cela explique la colère des hommes du Beti qui lui ont saboté par tous les moyens ses médias dans lesquels il avoue avoir investi des millions.

De manière confidentielle, il a déclaré qu’il avait ensuite été contraint à l’exil parce qu’il était pourchassé par les mêmes individus qui voulaient qu’il fasse partie des sacrifices.

Amougou Belinga qui a bien voulu faire ces sacrifices est devenu aujourd’hui le pape des médias, le zomla. Pas pour rien, car selon Jean Claude Mbede, Jean Pierre Amougou Belinga est devenu la personne qui fournit les organes et le sang aux ministres et dirigeants autour de BIYA. On se souvient du cri de Patrice Nouma à propos du meurtre de Rose Amougou, fille de la première épouse d’Amougou Belinga qui épousa cette dernière alors qu’elle n’avait que 04 ans et décédée il y a deux ans dans des circonstances difficiles du Maroc, où elle étudiait quand elle a été invitée par son père Amougou Belinga à passer un week-end au Cameroun.

Dans un autre registre, le journaliste en exil a publié un autre dossier sur Amougou Belinga et la guerre au sein de Caln Beti. Il y a eu des rumeurs d’un coup d’État contre Biya depuis un certain temps dans lequel le nom d’Amougou Belinga est mentionné. La confiance de Mbede confirme les doutes qui surgissent dans l’affaire. Il affirme que la scission au sein du clan Beti est liée au fait qu’Amougou Belinga fait partie d’un autre groupe qui convoite aussi le pouvoir d’Etoudi, ainsi l’OTC, Bulu et Nnanga et le rema, la réunion ministérielle maintes fois reportée, perturbe. Mais le journaliste assure que tout rentrera dans l’ordre « puisqu’ils font tous partie du même club satanique, ils finiront tous par trouver un terrain d’entente car ils ont de nombreux intérêts communs ».

#Cest #qui #rendu #Amougou #Belinga #intouchable #dans #sérail #camerounais

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire