C'est moi qui décide- quand Marc Brys se prend pour le Président de la République Paul Biya
Home Actualité Cameroun C’est moi qui décide- quand Marc Brys se prend pour le Président de la République Paul Biya
Actualité Cameroun

C’est moi qui décide- quand Marc Brys se prend pour le Président de la République Paul Biya

Ce mardi matin, un échange houleux a eu lieu entre Samuel Eto’o, le président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), et Marc Brys, le sélectionneur des Lions Indomptables.

Tout a commencé lorsque Samuel Eto’o a renvoyé Cyrille Tollo, le conseiller technique du MINSEP, pour manque de respect. Marc Brys a alors décidé de quitter la réunion, mais Samuel Eto’o l’en a empêché en lui disant : « je vous prie de rester pour qu’on travaille. Si vous partez, vous ne revenez plus. »

S’en est suivi un échange tendu entre les deux hommes, au cours duquel Marc Brys a déclaré : « C’est moi qui décide. » Cette phrase a été perçue comme un dérapage de la part du sélectionneur national, qui semblait se prendre pour le Président de la République du Cameroun.

Samuel Eto’o a alors rappelé à Marc Brys qu’il était le président de la FECAFOOT et que c’était lui qui avait nommé le sélectionneur national. Il a également souligné que le comportement de Marc Brys était inacceptable et qu’il ne pouvait pas parler de cette manière à un ancien joueur de renom comme lui.

La tension était palpable dans la salle de réunion, et il a fallu l’intervention de plusieurs membres du comité exécutif de la FECAFOOT pour calmer les esprits. Marc Brys a finalement quitté la réunion, laissant planer le doute sur son avenir à la tête des Lions Indomptables.

Cet échange houleux entre Samuel Eto’o et Marc Brys est le signe d’un malaise profond au sein de la FECAFOOT, qui peine à trouver une stabilité depuis plusieurs années. Il appartient désormais aux dirigeants du football camerounais de prendre les mesures nécessaires pour apaiser les tensions et permettre aux Lions Indomptables de se concentrer sur leur objectif principal : la qualification pour la Coupe du monde 2026.

Échange très tendu entre Samuel Eto’o et Marc Brys ce matin au siège de la FECAFOOT.

Après que Samuel Eto’o a renvoyé Cyrille Tollo, le conseiller technique du MINSEP pour manque de respect, Marc Brys a décidé de partir également.

Samuel Eto’o : « je vous prie de rester pour qu’on travaille. Si vous partez, vous ne revenez plus. »

Marc Brys : « Pourquoi tu parles comme ça !? »

Samuel Eto’o : « Je suis président ici. »

Marc Brys : « Je suis entraîneur ici. »

Samuel Eto’o : « Vous êtes entraîneur parce que je vous ai nommé. Je vous prie de rester dans cette réunion. Parce que si vous ne restez pas, je suis obligé d’interroger mon Comité exécutif. »

Marc Brys : « C’est moi qui décide. »

Samuel Eto’o : « Vous ne décidez pas. Ce que vous faites, moi je l’assume. Dans votre pays, vous ne pouvez pas faire ça. Et vous ne me parlez pas comme ça. En tant que footballeur, vous ne pouvez jamais me parler. Restez on travaille. Vous pensez que vous êtes dans quel pays ? Je peux faire ça en Belgique ? »

Marc Brys : « Non ! »

Samuel Eto’o : « Comment pouvez-vous faire ça au Cameroun ? J’ai été entraîneur. »

Marc Brys : « Pour 3 semaines. »

Samuel Eto’o : « J’ai été un très grand joueur. »

Marc Brys : « Je m’en vais. »

Samuel Eto’o : « Si vous partez, ne revenez plus. »

#Cest #moi #qui #décide #quand #Marc #Brys #prend #pour #Président #République #Paul #Biya

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Centrafrique : les carrières de sable emploient d’anciens rebelles

En Centrafrique, le sable est considéré comme un outil de réinsertion des...

Cameroun : là où vous avez le plus de chance de tomber nez à nez avec un lion

Explorez la splendeur du parc national de Waza au Cameroun. Plongez au...

Résistance aux antibiotiques : menace pour les enfants africains

Un enfant recevant un vaccin oral Les enfants en Afrique subsaharienne sont...

Amadou Fall : « Le succès du BAL est une source d’inspiration » [Interview¨]

La progression de la Basketball Africa League (BAL) peut être qualifiée de...

[quads id=1]