Charlotte Dipanda perd un membre de la famille mort dans le Glissement de terrain à Dama, voici les détails!

0

Le Cameroun pleure la mort de plusieurs personnes décédées dans un glissement de terrain dans le quartier Damas de Yaoundé. La capitale politique est sous le choc, les familles n’arrêtent pas de pleurer. Sans tomber malades, leurs membres sont morts dans la plus grande douleur qui puisse exister.

Une vingtaine de personnes ont perdu la vie dans ce phénomène terrestre, qui n’est pas nouveau au Cameroun. Les observateurs de la scène sociopolitique ne peuvent pas comprendre comment le gouvernement peut être si inactif lorsqu’il s’agit de prévenir ces événements catastrophiques.

Quelques heures après le drame, le lanceur d’alerte camerounais N’zui Manto a publié une liste des victimes du glissement de terrain dans le quartier populaire de Damas.

Par la suite, d’autres médias nationaux et internationaux ont revu le bilan à la hausse après que d’autres personnes aient été retrouvées mortes et enterrées vivantes.

« Liste préliminaire des victimes qui ont perdu la vie dans le quartier de Damas à Yaoundé hier après le glissement de terrain », a écrit la source ci-dessus.

Dans cette liste figurent « Tameze Yannick, Mbiapo Célestin, Njoya Ousmanou, Fangang Léopold, Ndogmo Palmaire, Ntonga Robert, Nzoupong Innocent, Wandji Madeleine’s Wife Nana, Mengue Gisèle, Maledjé Christine, Tchatchouang Emmanuel, Tchatchouang Brigitte, Nkoagnia Emmanuel, Tekou Zoda Erich » .

Ce que personne ne savait, c’est qu’un proche de Charlotte Dipanda était également mort dans le glissement de terrain.

« Coup dur. Nous adressons nos sincères condoléances à l’artiste Charlotte Dipanda qui a perdu sa grande sœur dans le glissement de terrain de dimanche à Damas. Que l’âme de sa sœur repose en paix », a écrit Slaybabe.

En effet, Charlotte Dipanda a fait part de son émotion sur les réseaux sociaux dans une publication publiée quelques heures seulement après le drame.

On y lit : « Yaoundé – Damas. Mes condoléances aux personnes endeuillées. J’ai perdu ma grande soeur à Damas, chouchou trop dur, je suis sans voix ».

Rf: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire