CINEMA: Voici qui est réellement MITOUMBA, une actrice le couvre d’éloge!!

0

Doly Dorcas se présente comme une personnalité publique. C’est une actrice et scénariste camerounaise qui a travaillé avec le producteur Ebenezer Kepombia Mitoumba. Parmi ceux qui critiquent Ebenezer Kepombia, Doly Dorcas dit qu’ils se trompent complètement à son sujet.

L’actrice a publié un message sur les réseaux sociaux ce jeudi 18 août 2022. Elle y parle du producteur Ebenezer Kepombia Mitoumba, qu’elle décrit comme une personne généreuse.

M. Mitoumba Ebenezer Kepombia est un producteur et réalisateur qui a résisté à l’épreuve de près de 20 ans à ne pas en abuser pour apporter au public africain les fruits de son amour pour le 7ème art à travers des oeuvres qui cimentent nos relations, nous éduquent et nous divertissent en tant qu’Africains en illustrant au mieux nos réalités qu’il raconte quotidiennement à travers ses œuvres cinématographiques.

Je vais parler de mon expérience personnelle avec la société de production Chamberny Entertainment, dirigée par ce monsieur. J’ai d’abord travaillé sur le projet HABIBA et aujourd’hui sur « Madame Monsieur » dont la saison 3 fait l’objet de plusieurs polémiques.

C’est un réalisateur qui donne à chaque talent, jeune, inspiré, la possibilité de s’exprimer, de faire émerger ce qu’il a en tête et d’être fier de montrer au monde entier qu’il y a des génies, des gens talentueux dans son pays. .

Je prendrai l’exemple du rôle de Pulchérie que je joue dans cette série, vous êtes nombreux à me le demander mais je vais vous dire que depuis la saison 1 au moment de mes scènes j’ai toujours proposé un dialogue différent de ce qui est écrit, et il toujours ajouté du sel à mes suggestions, du moins tant qu’elles vont dans le sens du scénario de vous servir la pulchérie que vous aimez tant.

C’est lui-même scénariste mais aujourd’hui quand il donne la possibilité à certains jeunes de s’exprimer c’est un vrai leader qui accompagne les plus jeunes mais dès qu’on sort la tête de l’eau on se met à écrire du français long tous les jours, comme on dit dans le quartier : « Tu sors le chien du trou, il te mord ».

C’est une légende, même dans 100 ans quand on parle de cinéma en Afrique francophone on parlera de ce monsieur Ebenezer Kepombia, tracer votre chemin sans cracher sur la main qui vous a été tendue un jour, mais c’est facile ? Quand nous aurons goûté une pincée de force, irons-nous ?

Nous voulons le devenir nous aussi… mais nous savons qu’il reste encore un long chemin à parcourir. Il ne suffit pas de bien parler français, ce qui compte c’est le physique, le charisme et la posture que ceux qui peuvent comprendre comprennent.

Toutes les oeuvres ne sont pas destinées à marcher, si on n’échoue pas on n’avance pas, échouer c’est connaître ses vraies limites et bientôt faire mieux, mais un peuple qui se montre dans sa langue qu’il n’attend que l’erreur la moindre chose pour exposer son artiste à la condamnation populaire en mondovision. La critique est bonne quand elle est constructive, ne vise pas à déstabiliser, à semer la discorde et la haine entre les gens.

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire