Home Actualité Cameroun Comment Paul Biya renforce son pouvoir avec la nomination de 30 sénateurs
Actualité Cameroun

Comment Paul Biya renforce son pouvoir avec la nomination de 30 sénateurs

Paul Biya renouvelle sa confiance à 19 sénateurs et en nomme 11 nouveaux

Le président de la République du Cameroun a signé le décret portant nomination de 30 sénateurs le 4 avril 2023, conformément à l’article 14 alinéa 4 de la Constitution. Ces sénateurs nommés viennent compléter les 70 sénateurs élus au suffrage universel indirect par les conseillers municipaux lors des élections sénatoriales du 2 avril 2023.

Parmi les 30 sénateurs nommés par le chef de l’Etat, 11 font leur entrée au sein de la chambre haute du Parlement, tandis que 19 sont reconduits. Ils représentent les dix régions du pays, à raison de trois par région.

Cette nomination intervient dans un contexte politique tendu, marqué par la crise anglophone, le boycott des élections par une partie de l’opposition et les revendications sociales liées à la pandémie de Covid-19.

Le RDPC conforte sa majorité absolue au Sénat

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), le parti au pouvoir, a remporté la majorité absolue des sièges (70 sur 100) lors des élections sénatoriales du 2 avril 2023. Le RDPC a raflé tous les sièges dans huit régions sur dix, ne laissant que deux sièges au Social Democratic Front (SDF) dans la région du Nord-Ouest et deux sièges au Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) dans la région du Centre.

Le RDPC confirme ainsi sa domination sans partage sur la scène politique camerounaise, malgré les contestations et les critiques de l’opposition et de la société civile. Le parti présidentiel dispose également de la majorité absolue à l’Assemblée nationale et dans les conseils municipaux.

Le Sénat est la deuxième chambre du Parlement camerounais, après l’Assemblée nationale. Il est composé de 100 membres élus pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois. Il a pour rôle de voter les lois, de contrôler l’action du gouvernement et de représenter les collectivités territoriales décentralisées.

Quel avenir pour le dialogue politique au Cameroun ?

La nomination des sénateurs par Paul Biya suscite des réactions contrastées au sein de la classe politique et de l’opinion publique. Certains y voient un signe d’ouverture et d’inclusion, d’autres y dénoncent un manque de représentativité et de légitimité.

Pour les partisans du pouvoir, cette nomination est une occasion de renforcer la cohésion nationale et le dialogue politique, en tenant compte de la diversité régionale, ethnique, religieuse et socioprofessionnelle du pays. Ils saluent également le respect de la parité hommes-femmes, avec 15 sénatrices nommées sur 30.

Pour les opposants au régime, cette nomination est une occasion manquée de réformer le système électoral et de favoriser une véritable alternance démocratique. Ils dénoncent le caractère antidémocratique et arbitraire de la nomination des sénateurs par le président de la République, qui renforce son pouvoir personnel et celui de son parti. Ils réclament également une plus grande transparence et impartialité dans l’organisation des élections.

Le dialogue politique au Cameroun semble donc toujours aussi difficile à instaurer, malgré les appels au consensus et à la concertation lancés par différents acteurs nationaux et internationaux. Le pays reste divisé entre ceux qui soutiennent le statu quo et ceux qui aspirent au changement.

Cameroon Magazine vous invite à suivre l’actualité camerounaise et internationale sur son site web et ses réseaux sociaux.

#NiatNjifenji #sénat #Cameroun #urgence #hommes #criseanglophone #dialoguenational #électionsrégionales #RDPC #SDF #MRC #opposition #majorité #Parlement #Constitution #décret #nomination #sénateurs #PaulBiya #présidentdelaRépublique #politique #sociétéecivile #médias

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Paul Biya : Maîtrise diplomatique et défense des droits humains

Paul Biya déjoue les attaques contre l’UA en réponse à des accusations...

La lutte pour le pouvoir au Cameroun : les manœuvres du G25

L'élection présidentielle de 2025 au Cameroun approche, la succession de Paul Biya...

30 ans de mariage et ascension discrète : le pouvoir de Chantal Biya au Cameroun

Chantal Biya : 30 ans de mariage et ascension discrète vers le...

Le sacre de Victoria United FC : le gouvernement de Paul Biya approuve la victoire de Samuel Eto’o

Victoria United FC remporte le championnat MTN Élite One 2023/2024 au Cameroun....

[quads id=1]