Confidentiel : en prenant une nouvelle épouse, voici pourquoi Ferdinand Ngoh Ngoh trahit Chantal Biya à Etoudi

0

Impensable ou quoi ? C’est une information rapportée par l’éternel « bourreau » du secrétaire général de la présidence de la République, le journaliste et lanceur d’alerte Boris Bertolt. Pour ce dernier, Ferdinand Ngoh Ngoh a trahi Chantal Biya en prenant une nouvelle épouse.

Non pas parce que Ferdinand Ngoh Ngoh a promis d’épouser l’actuelle Première Dame, mais parce qu’avec ce nouveau mariage, le secrétaire général de la présidence de la République a trahi la petite amie de Chantal Biya, Mme Céline Ngoh Ngoh, la première épouse de Ferdinand Ngoh Ngoh.

Dans un précédent article, dans lequel Cameroonweb citait Boris Bertolt, vous aviez été informé d’un mariage SGPR avec une jeune métisse de 22 ans à Kribi. On apprend que la Première Dame Chantal, son alliée de toujours qui l’aurait fait entrer dans son poste actuel en décembre 2011 et à qui il doit sa longue vie, n’a pas été briefée sur la nouvelle idylle et le nouveau man-to-man métissé Punk. Et encore moins sa première femme, Mama Céline NGOH NGOH, Mama Chantous Kota, dit Boris Bertolt.

Lorsque l’information est connue, la première dame pique une crise et ne veut plus sentir le punk. Céline elle-même le chasse de sa grande résidence de Nyom, une banlieue de Yaoundé.

NGOH NGOH est isolé. Il ne supporte même pas les câlins et les caresses de sa nouvelle épouse, qu’il a évanouie sur mandat. L’homme punk comprend que c’est chaud. Voyant sa position en danger, il décide de laisser sa première femme lui pardonner. L’homme punk s’écarte du chemin. Il lui donne tout maintenant.

Au point que maman Céline a dû voyager pour l’une des rares fois depuis qu’il est SGPR. Elle se rend en France pour une partie de ses soins. Le punk lui-même décide de l’accompagner à l’aéroport. Chaque fois qu’elle lui avait demandé dans le passé, il avait agi comme s’il était très occupé. écrit Boris Bertolt.

Rf:camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire