Confidentiel : Voici comment Ferdinand Ngoh Ngoh a voulu mettre la main sur le ministère des finances de Motaze’

0

Il s’agit d’une information exclusive du journaliste et dénonciateur Boris Bertolt. Selon ce dernier, Ferdinand Ngoh Ngoh voulait mettre la main sur le ministère des Finances dans deux semaines

« Cela pourrait s’assimiler à un coup d’état avorté. La tentative du secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh allias l’homme à punk d’expédier à la retraite le directeur général des Douanes, Edwin Fongod Nuvaga, au profit du chef secteur des Douanes du Sud-Ouest, le milliardaire Daniel Mongue Nyamsi, a provoqué le courroux du chef de l’Etat au moment où le titulaire du poste est anglophone et que la question anglophone est traitée par lui avec délicatesse.

Plus grave, le préposé au poste, Daniel Mongue Nyamsi, figure sur la liste des 15 douaniers les plus fortunés du Cameroun établie depuis plusieurs mois à l’attention du chef de l’Etat et qui fait l’objet une minutieuse enquête par des services spécialisés.

Après l’échec du putsch au Minfi, l’on sait aujourd’hui que l’homme à la Punk est de nouveau en guerre contre le ministre des Finances. D’ailleurs de hauts responsables du ministère finances indiquent également que l’instruction du 2 septembre 2022 relative à l’affaire Jean Pierre AMOUGOU Belinga demandant de revoir sa position sur le dossier DGI / VISION 4 ne provient pas de Paul Biya. L’homme à la punk aurait agi en suivant sa logique de rivalité qui l’oppose à Louis-Paul Motaze en usant de la délégation permanente de signature.

Mais ce n’est pas tout. Après avoir essuyé le refus de Paul Biya de remplacer le DG des douanes, l’homme à punk a sorti de sa mallette plusieurs autres décrets pour placer ses hommes au ministère des Finances.

Curieusement et contre toute attente, et sans doute pour ne pas donner l’impression d’humilier le Minfi, le SGPR s’était engagé à changer également de titulaire à la tête de la direction générale des Impôts, par un inspecteur principal des impôts chevronné (nous y reviendrons).

Dans la nouvelle configuration voulue par l’homme à la Punk au ministère des Finances, seul devait conserver son poste le directeur général du Trésor, Sylvester Moh TANGONGHO.

Le chef de l’Etat n’a pas donné suite à ce qui s’apparente à une tentative d’OPA sur les finances publiques » a écrit Boris Bertolt.

.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire