Covid-19 : pourquoi les Camerounais refusent de se faire vacciner

0

Les personnels de santé dans une stratégie de proximité ont néanmoins vacciné les personnels des hôtels et aéroports pour protéger les visiteurs lors de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies 2021 dans le groupe B à Bafoussam.

Lors de sa dernière visite d’inspection des infrastructures sportives, hôtelières et aéroportuaires de la piscine B à Bafoussam le 28 décembre 2021, le ministre des sports et de l’éducation physique a retrouvé l’équipe de vaccination Covid-19 dans la vallée du Bana. Alors cette équipe de la Délégation Régionale de Santé Publique de l’Ouest a procédé à la vaccination du personnel de cet hôtel et était alors prête à accueillir les équipes nationales du Malawi et du Zimbabwe. Selon les déclarations du chef de cette équipe, ce comité a pour mission de sensibiliser et de vacciner après le test. Il est un peu plus de 13 heures ce jour-là, sur les 65 membres du personnel qui sont employés dans cet établissement pour les deux équipes, 50 personnes ont déjà reçu une seule dose du vaccin Johnson and Johnson contre cette pandémie. De temps en temps, cette équipe dispose du matériel nécessaire pour rendre fonctionnelle l’infirmerie de l’hôtel, à laquelle seront également affectés certains agents de santé. Selon les déclarations des membres de ce comité en mission dans les hôtels, cette activité a débuté quelques jours plus tôt dans les autres hébergements et a reçu un soutien total.

A l’inverse, le vaccinodrome installé sur la pelouse depuis des mois reste fermé. Selon une source sur place, il est comme ça depuis quelques jours. Un ouvrier travaillant sur le chantier de la communauté urbaine de Bafoussam a confié que ses collègues qui s’étaient joints à la campagne de vaccination après avoir sensibilisé les responsables des travaux avaient été vaccinés ailleurs. A l’hôpital de district de Djeleng, l’infirmier chargé de la vaccination confie que le vaccin n’attire pas grand monde. En l’absence du secrétaire général dudit centre hospitalier, coordonnateur des vaccinations, ces personnels de santé disent avoir vacciné moins d’une dizaine de personnes. Une source précisera qu’il s’agissait de personnes en situation de handicap professionnel ou en projet de déplacement. A l’hôpital régional de Bafoussam, l’équipe de vaccination attend la vaccination des personnes. Selon le personnel de service, ici le manager participe à une formation sur le déploiement du personnel lors de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies Cameroun 2021, organisée par la Commission médicale de Cocan, site de Bafoussam.

Au lieu-dit « Carrefour Total d’en bas » des équipes de vaccination travaillent dans des chasubles estampillées Ministère de la Santé, installées sous une tente, pour approcher les personnes potentielles qui ont besoin d’être vaccinées. Ces derniers, plus sobres, ne se laissent pas déranger au passage. Tout le monde est plus occupé par son travail. « Nous avons reçu quelques personnes comme d’habitude depuis le matin », nous a-t-on dit. Lorsqu’on lui a demandé si les fans de football étaient intéressés par cette vaccination, l’infirmière a répondu par la négative. « On ne peut pas vous dire qu’il y a de l’engouement après le pass sanitaire que le Café demande, qui détermine l’accès au stade. Nous continuons à recevoir une poignée de personnes par jour. Rien n’a changé. Certains que nous avons approchés nous disent que si nous voulons profiter du football qu’ils aiment tant pour les obliger à se faire vacciner, ils n’auront qu’à regarder les matchs à la télévision », a déclaré le vaccinateur Covid-19.

#Covid19 #pourquoi #les #Camerounais #refusent #faire #vacciner

Source: CamerounWeb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire