Crise anglophone : Des enseignants abandonnés menacés de sanction par Wum . Préfet

0

La crise anglophone fait rage à Wum

Les enseignants ont abandonné les salles de classe

Le préfet éclatera

Plusieurs enseignants ont fui les combats dans la ville de Wum, département de Menchum, dans la région du Nord-Ouest. Plusieurs d’entre eux ont été tués et d’autres ont été pris en otage. Malgré la menace qui pesait sur ces enseignants, le préfet de Wum n’a pas hésité à les appeler au retour dans les salles de classe. Dans un communiqué, Abdoulayhou Aliou, le préfet du département de la Wum (Région du Nord-Ouest), demande aux enseignants des établissements publics absents de leurs postes dans son unité commando de regagner les classes avant le 18 janvier. « Il est à noter que l’incertitude avancée comme motif d’absence ne sera pas justifiée par un arrêté préfectoral ». Selon le préfet, « la paix a été retrouvée ».

Après avoir constaté que son appel était tombé dans l’oreille d’un sourd, le préfet Abdoulaihou Aliou est revenu à la charge et a ordonné aux quatre sous-préfets de son département de mener des descentes dans les écoles pour assurer le retour des enseignants en classe. Les sous-préfets sont également chargés d’inscrire les noms des enseignants « récalcitrants » afin que des sanctions disciplinaires puissent être prises à leur encontre.
Pour rappel, en novembre 2021, cinq des plus grands syndicats d’enseignants anglophones ont condamné les violences contre les écoles dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Ils ont lancé un appel « ferme et urgent » aux parties au conflit pour dire que « les élèves, les étudiants, les enseignants et les parents ne doivent pas être persécutés et soumis à la douleur, à la peur, à l’insécurité et même à la mort ». Dans leur quête pour acquérir et dispenser une éducation .

La région du Nord-Ouest est ravagée par le conflit séparatiste depuis 2017. Des milices séparatistes armées kidnappent et tuent de nombreux responsables dans cette partie du pays. Cette insécurité a poussé les agents de l’Etat à fuir leurs postes, malgré les appels à l’ordre et les menaces des autorités.

#Crise #anglophone #Des #enseignants #abandonnés #menacés #sanction #par #Wum #Préfet

Source: CamerounWeb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire