Crise anglophone : « Le gouvernement camerounais n’a pas voulu négocier de bonne foi »

0

• Le Cameroun est aux prises avec la crise anglophone depuis plusieurs années maintenant.

• L’Africa Report estime que le gouvernement camerounais n’a pas négocié de bonne foi

• A quelques heures de la CAN, les Ambazoniens menacent de perturber le bon déroulement des choses

Le Cameroun est aux prises avec une crise dite « anglophone » depuis plusieurs mois. Selon une publication récente de The Africa Report, nos confrères estiment que le gouvernement camerounais n’a pas négocié de bonne foi dans le cadre du règlement pacifique de cette crise anglophone.

En effet, depuis le début de cette crise, de nombreuses initiatives de médiation ont été prises par diverses organisations gouvernementales indépendantes ou internationales pour trouver une issue heureuse à la situation.

Crisis Group et d’autres ont appelé à plusieurs reprises à des pourparlers qui pourraient conduire à une solution politique au conflit. Mais jusqu’à présent, le gouvernement a refusé de négocier de bonne foi », écrit The Africa Report, qui accuse Yaoundé d’ignorer l’initiative suisse.

Il a ignoré une initiative de dialogue suisse en 2019 qui a réuni une douzaine de groupes séparatistes appelant à des pourparlers, au lieu de tenir son propre dialogue national présumé en octobre de la même année. Cet effort n’incluait pas la participation séparatiste, ce qui lui garantissait à peu près l’échec », lit-on dans The Africa Report, soulignant l’échec du Grand Dialogue National organisé par Paul Biya.

D’autre part, Amnesty International et plusieurs autres organisations de défense des droits humains continuent d’attirer l’attention du gouvernement sur la question des droits humains dans ces régions en proie à la sécession.

On se souvient encore des attentats perpétrés ces derniers mois par les séparatistes utilisant notamment des engins explosifs improvisés (EEI) qui n’avaient jusqu’alors pas été utilisés dans le conflit.

Lors d’une récente sortie, les Ambazoniens ont menacé de perturber le bon déroulement de la Coupe d’Afrique des nations, accueillie par le pays de Paul Biya. Les Ambazoniens ont également écrit aux fédérations dont les équipes joueront notamment à Limbé, une région anglophone du sud-ouest du Cameroun.

Cependant, le gouvernement camerounais a tenu à rassurer que toutes les mesures de sécurité ont été prises pour le bon fonctionnement de la CAN.

#Crise #anglophone #gouvernement #camerounais #pas #voulu #négocier #bonne #foi

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire