Crise au CERAC : Chantal Biya licencie Madeleine Tchuinté et choisit Célestiné Ketcha Courtès

0

Il y a quelques jours, une délégation de Cérac s’est rendue à Bayangam pour rendre du matériel à une école et faire des dons à certains groupes. La surprise reste la non-désignation de Madeleine Tchuinté pour diriger ces opérations. La « guerre des deux mondes » fait rage dans le sérail. enquêtes.

L’école catholique Bayangam est à l’étage. Le Cercle des Amis du Cameroun (Cérac), fondé par Mme Chantal Biya, épouse du chef de l’Etat, s’y est arrêté le 26 novembre le bonnet bien chargé. Dans ce bâtiment, 11 salles de classe, 01 salle multimédia, deux bureaux, un bloc de 04 sanitaires, des aires de jeux et l’asphaltage des voies d’accès constituent l’essentiel des travaux d’infrastructure financés par Cérac.[‘Étatyafaitunehaltele26novembredernieravecunehottebienchargéeDanscelle-ci11sallesdeclasses01sallemultimédiadeuxbureauxunblocde04toilettesdesairesdejeuxetlebitumagedesvoiesd’accèsconstituentl’essentieldestravauxderéhabilitationandéracésinfrastructure[‘Étatyafaitunehaltele26novembredernieravecunehottebienchargéeDanscelle-ci11sallesdeclasses01sallemultimédiadeuxbureauxunblocde04toilettesdesairesdejeuxetlebitumagedesvoiesd’accèsconstituentl’essentieldestravauxderéhabilitationdesinfrastructuresfinancésparleCérac

En plus de ces infrastructures, plus d’une trentaine d’associations ont bénéficié de dons pouvant augmenter leur rendement et de l’insertion socioprofessionnelle de leurs membres dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Ce sont des brouettes, porteur, motopompe, machettes, limes, houes, arrosoirs, moulins, concasseurs, motos, etc.

Rien de particulier pour autant, puisque c’est dans les missions de cette association qui bénéficie du statut d’utilité publique de soutenir l’action du gouvernement aux quatre coins de la République sous la bannière de l’épouse du chef de l’Etat.

Ce qui est particulier dans cette affaire reste la nomination de Mme Célestine Ketcha Courtès pour diriger cette délégation à la place de Madeleine Tchuinté, originaire de cette région de Bayangam. C’est une bévue qui ne peut échapper à la vigilance des observateurs et des analyses de la scène politique locale et nationale.

Retour sur investissement

Selon nos sources, le hors-jeu de Madeleine Tchuinté n’est pas un hasard, mais obéit à une logique qu’il faut comprendre et mettre en parallèle dans le mouvement de la succession qui se prépare au sommet de l’Etat. Vétéran des partisans de Paul Biya, Madeleine Tchuinté ne fait pas partie des schémas, ou du moins pas bien jugée dans les cercles décisionnels proches de la Première Dame et celle qu’une certaine opposition soupçonne d’avoir déjà pris le pouvoir par le biais d’un « over-the-counter ».  » mécanisme évoqué dans la presse.

En revanche, Célestine Ketcha Courtès y est très appréciée. Bénéficiez du retour sur investissement d’un long travail de relations publiques et de petits pas avec les cercles de la Première Dame et du Secrétaire Général de la Présidence. C’est un travail qui a commencé il y a longtemps.

Célestine Ketcha Courtès a été élue maire de Bangangté en 2007 en même temps que Mme Mboutchouang Rosette à la mairie voisine de Bangou. . Quelques exemples pour illustrer : Ainsi, lorsque Célestine Ketcha Courtés signe un contrat avec Hysacam pour gérer les sanitaires de Bangangté, elle ajoute un changement pour étendre ses services à Bangou.

Dans le même ordre d’idées, le projet d’adduction d’eau que Célestine Ketcha Courtès mène à Bangangté pendant sa mairie en collaboration avec « Veolia Environnement » de France, a également été étendu à la ville de Bangou. Ces « gentillesses » et « petits services » de Célestine Ketcha Courtès en son temps comme maire de Bangangté pour le compte de Mme Mboutchouang Rosette, maire de Bangou, ont laissé leur empreinte sur ceux qui cultivent sa mémoire longtemps après sa mort.

Surtout avec sa fille unique qui souffre des ronflements nocturnes du chef de l’Etat.

Guerres des deux mondes

Très prisée par Chantal Biya, Célestine Ketcha Courtès est aussi très prisée par Ferdinand Ngoh Ngoh par incidence. Si Ferdinand Ngoh Ngoh a la confiance du chef de l’Etat pour mener à bien les missions qui lui sont confiées, on ne peut pas vraiment lui reprocher de vouloir construire ses propres réseaux. Et vue sous cet angle, la proximité générationnelle qu’il partage avec Célestine Ketcha Courtès l’oblige à s’appuyer davantage sur elle que sur les anciens compagnons de « Nnom gui ».

Nous avons donc la déclaration de la « guerre des deux mondes » qui fait actuellement rage dans le sérail. Tous sont biyaïstes, mais ils sont différents. La vieille garde de Madeleine Tchuinté, Jean Nkuete, Niât Njifendji (pour le cas de la région Ouest – ailleurs les données sont les mêmes) est plus que jamais fragilisée par l’émergence de jeunes loups qui tissent leurs toiles en construisant leur réseau sous la houlette de la Première Dame et l’actuel Secrétaire général de la Présidence.

On voit aussi combien il est difficile pour le chef de l’Etat de changer de gouvernement pendant si longtemps. Certains de ses anciens compagnons sont peut-être dépassés, mais il les connaît et il connaît leur sens de l’État. La fraîcheur des jeunes cadres est avérée, mais peut-il leur faire confiance au-delà du suivi des dossiers administratifs ? Certains ont prouvé qu’ils n’ont aucun sens de l’État et n’ignorent même pas le pays. Le dilemme est là.

En inscrivant cette « guerre des deux mondes » dans le temps, il va de soi que la vieille garde ne laissera pas la favorite. Mais il serait imprudent de l’enterrer si tôt. Les jeunes loups sont énergiques et rapides, mais la vieille garde connaît le chemin et les raccourcis. -La source du pouvoir reste les leviers du parti présidentiel, dont Paul Biya lui-même se fait un devoir de limiter son accès aux officiels. à qui il a confié le poste » (sic).

À cette fin, certaines sources que nous avons contactées dans le cadre de cette enquête nous ont fait savoir que l’attitude de Madeleine Tchuinté était très appréciée au vu de la situation étrange dont elle était victime. On aurait pu la voir montrer son tempérament et boycotter la cérémonie sous prétexte de ceci ou de cela. Elle s’y rend à fond et propose ses services à sa « fille » à qui les rôles principaux sont confiés de manière « discrétionnaire ». Était-ce un test qu’elle venait de passer ? Le poste au cénacle du Rdpc du défunt sultan Ibrahim Mbombo Njoya est vacant, alors attendez et voyez.

#Crise #CERAC #Chantal #Biya #licencie #Madeleine #Tchuinté #choisit #Célestiné #Ketcha #Courtès

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: