Crise au RDPC : Hervé Nkom désapprouve la nomination du fils de Cavaye à son cabinet

0

• Hervé Nkom trouve la nomination d’Ibrahim Yeguié Djibril dans le cabinet de son père totalement inacceptable

• Il dénonce le jumelage des affaires de l’État et des liens familiaux

• Le lieutenant Ibrahim Yeguié cumule donc le poste de son père comme chef de la sécurité et son poste au cabinet.

La nomination par Cavayé Yéguié Djibril de son fils à son cabinet a fait sensation au sein du RDPC. Ils sont majoritaires dans le parti au pouvoir pour critiquer cette décision du président de l’Assemblée nationale d’élire le lieutenant Ibrahim Yeguié Djibril, qui est déjà le chef de la sécurité de son père dans son cabinet. Hervé Emmanuel Nkom, membre du Comité central en fait partie et condamne fermement ce que beaucoup considèrent comme du népotisme

C’est « totalement inacceptable », condamne-t-il, tout en appuyant son idée à l’exemple du général De Gaulle, l’ancien président français : « Le fils du général De Gaulle a fini amiral cinq étoiles. Il était contre-amiral, vice-amiral, major. Commandant de la Marine. De Gaulle n’a jamais autorisé son fils à entrer comme chef d’état-major de l’Elysée pour sa sécurité et ses affaires militaires ».

Le membre influent du RDPC dénonce la fraternisation des affaires de l’État avec des liens familiaux qui ne vont pas souvent de pair.

« Les questions de sécurité appartiennent à l’État. Vous ne pouvez pas désigner votre propre fils comme votre chef de la sécurité. À ce stade, vous vous préparez à des situations comme celles qui se sont passées au Tchad et que nous décrivons. Les qualités de ce jeune lieutenant, je ne sait pas où il a fait ses études, il a sa place ailleurs, il y a des endroits où il peut exceller. Il n’a pas besoin de venir au bureau de son père, il devient un foyer familial pour les deux et fait des choses en dehors de l’ordre national. la sécurité du président de séance ne fonctionne pas pour la sécurité privée du président de séance conséquences des événements entourant le président de séance pour des raisons de sécurité nationale », tente-t-il d’écouter le discours de Cavaye Djibril, président de l’Assemblée nationale depuis 1992.

Elle repose sur une situation dans laquelle le président de l’Assemblée nationale était déjà avec son ancien garde du corps qui s’avère être son cousin : « Mais si tu prends ton fils, ton cousin… Avant ça, il y avait son propre frère- la belle-famille avec laquelle il était dans la bataille a pris fin… Non ! Non ! Non ! Ce n’est pas cette République que nous voulons Son propre fils Cela réduira l’efficacité du travail et vous ne tenez pas votre fils pour responsable comme vous pouvez demander à quelqu’un qui n’a aucun lien familial avec vous pour mettre un terme à de telles situations », souligne Hervé Emmanuel Nkom.

En effet, « Lieutenant Ibrahim Yeguié Djibril, immatriculé 2015/28151, anciennement au service du Groupement Escadron n° 3, Escadron Mobile n° 30, Peloton Mobile n° 303, est en vigueur à compter de la date de signature du présent Décret Présidentiel, nommé en qualité d’Attaché de Cabinet cumulatif avec les fonctions de Chef de Sécurité du Président de l’Assemblée Nationale, remplaçant le Capitaine Fede Laraba, rentré dans son administration d’origine », déclare le décret signé par Cavaye Djibril. Sur le web, c’est le rush. Les Camerounais dénoncent ce favoritisme qui prend des proportions alarmantes dans la patrie de Paul Biya

#Crise #RDPC #Hervé #Nkom #désapprouve #nomination #fils #Cavaye #son #cabinet

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: