Deal entre Eto'o et Song : les langues se délient
Home Actualité Cameroun Deal entre Eto’o et Song : les langues se délient
Actualité Cameroun

Deal entre Eto’o et Song : les langues se délient

Samuel Eto’o Fils et Rigobert Song Bahanag ont bien été des amis inséparables ainsi que des anciens coéquipiers, leur fusion n’a pas marché à la tête de l’équipe nationale fanion, Song comme le sélectionneur et Eto’o comme le président de la fédération. L’arrivée de Marc Belge coïncide avec un regain de confiance dans la tanière et ce n’est pas pour rien, estime Zang dans son texte que nous vous proposons.

Revenons un moment sur la période Song. Rigobert Song Bahanag a eu certes énormément de manquements dans son management, mais le plus grand de ses manquements était son manque de personnalité vis-à-vis de Samuel Eto’o Fils, qui s’incrustait dans la tanière comme s’il était dans sa chambre à chaque seconde pour venir menacer les joueurs ou mal leur parler. On a vu plusieurs photos et vidéos de Samuel Eto’o Fils dans les vestiaires, reléguant Rigobert Song Bahanag aux oubliettes pour parler aux joueurs comme s’il parlait à des sous-hommes.

Dans un tel climat où un intrus n’a pas sa place et où un intrus vient encore mal parler aux gens, comment voulez-vous obtenir des résultats positifs ? Comment voulez-vous des résultats positifs quand on a un sélectionneur comme Rigobert Song Bahanag, qui ne l’est que de nom parce que les bureaucrates de la Fecafoot et du ministère des Sports décident de qui doit jouer selon leurs desiderata ou pour régler leurs problèmes personnels ?

Rigobert Song Bahanag était au milieu de tout cela et son manque de personnalité a joué en sa défaveur. Malgré tout cela (les résultats catastrophiques), Samuel Eto’o Fils a tout fait pour le maintenir car Eto’o a toujours su que ce n’était pas réellement la faute de Rigobert Song Bahanag, mais la sienne, et n’eût été la sommation du gouvernement, je puis vous rassurer qu’on aurait toujours un Samuel Eto’o Fils qui dirige cette équipe via Song, qui serait toujours sélectionneur aujourd’hui, et avec ces deux-là, ce serait la catastrophe assurée.

C’est toute cette omniprésence étouffante que Marc Brys est venu dire « stop » en martelant clairement au ministre des Sports et à Samuel Eto’o Fils que, lui sélectionneur, il ne veut voir personne dans les vestiaires. Sous Rigobert Song Bahanag et ses prédécesseurs, c’était le défilé de mode entre Mouelle Kombi et Samuel Eto’o ; chacun venait selon ses désirs et ses desiderata mettre mal à l’aise les joueurs.

Depuis l’arrivée de Marc Brys, aucune trace d’eux et plus personne ne se présentera devant les joueurs sans son autorisation expresse. En clair, la récréation est terminée. La tanière aux professionnels. Les bureaux à la Fecafoot et au ministère.

Et là, on recommence à voir une équipe qu’on n’avait plus vue depuis longtemps. On recommence à sentir que le chat redevient lion. On voit une équipe plus forte de jour en jour. On sent les joueurs plus sereins et plus à l’aise avec eux-mêmes sans aucune pression.

Et cela, on le doit à Marc Brys, qui a réussi à imposer sa personnalité au Minsep et à la Fecafoot tout en se mettant au diapason avec les joueurs, contrairement à Rigobert Song Bahanag qui aurait pu faire de belles choses s’il s’était fait respecter par le même Minsep et la Fecafoot.

Song n’avait pas la main car il s’est laissé faire, contrairement à Marc Brys qui a dû taper du poing sur la table et, comme la légende Mvele Cédric Francis le dit si bien, les résultats sont là :
« Marc Brys, c’est 5 jours de stage avec les Lions et un jour de repos de moins que nos adversaires du jour. 2 matchs avec une victoire et un match nul, 5 buts marqués, 2 buts encaissés et 4 points engrangés ».

L’avenir s’annonce donc radieux avec Marc Brys, qui en 6 jours seulement a pu réussir à redonner à cette équipe une âme et un fond de jeu tout en redonnant aux Camerounais le goût de revoir les matchs de cette équipe.

#Deal #entre #Etoo #Song #les #langues #délient

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Kenya : nouvelles arrestations en lien avec le tueur en série présumé de Mukuru

Au Kenya, l’affaire du tueur en série présumé de Mukuru a pris...

Les États-Unis annoncent une aide de 203 millions de dollars au Soudan

L’ambassadrice de l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, a déclaré que les États-Unis avaient promis...

Le Cameroun devient très risqué: les hommes de Biya déchaînés

Le gouvernement camerounais durcit le ton à l’approche de la présidentielle de...

[quads id=1]