Dédicace : un camerounais nommé directeur du patrimoine mondial de l’UNESCO

0

• Il est le premier Africain à occuper ce poste

• Voici Lazare Eloundou Assomo

• Il a rejoint l’UNESCO en 2003

C’est un nouvel engagement pour un Camerounais dans le système des Nations Unies. En effet, Lazare Eloundou Assomo a été nommé directeur du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette promotion a été confirmée par une décision d’Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO le 6 décembre. Il est aussi le premier Africain à occuper cette haute fonction.

Le nouveau directeur du Patrimoine mondial de l’UNESCO est le Cameroun, en la personne de Lazare Eloundou Assomo. A ce poste, une lourde responsabilité l’attend. Il sera chargé de gérer les 1154 sites actuellement inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Et il est conscient qu’il y a encore un long chemin à parcourir pour s’inscrire davantage. « De nombreuses régions du monde sont sous-représentées, en particulier l’Afrique et les petits États insulaires. Ce n’est pas parce que nous n’avons pas de tour Eiffel que les sites ne sont pas importants ou n’ont pas une valeur universelle exceptionnelle. Nous entamons un dialogue avec tous les Etats pour corriger ce déséquilibre », a-t-il déclaré à nos confrères de Radio France Internationale (RFI).

Il va sans dire que ce compatriote, qui est aussi le premier Africain à occuper ce poste au sein de l’UNESCO, s’inscrit déjà dans une révolution destinée à rendre visible les acquis des États les moins prospères du monde.

Un parcours exemplaire, selon RFI

Lazare Eloundou Assomo a quitté le Cameroun à l’âge de 17 ans pour étudier l’architecture et l’urbanisme en France. Il a débuté sa carrière comme chercheur associé au Centre International de Construction en Terre de l’Ecole d’Architecture de Grenoble en 1996. Ses premiers pas professionnels l’ont conduit en Afrique du Sud, où il a construit des maisons dans les townships. Son travail est salué par Nelson Mandela, qui se rend sur le lieu où il travaille. « Une belle surprise, se souvient-il, et un moment que vous n’oublierez pas de sitôt dans votre vie. Il m’a invité à prendre le thé parce que la façon dont nous travaillions avec les communautés pour répondre à leurs besoins correspondait à sa façon de faire. « 
Lazare Eloundou Assomo a rejoint l’UNESCO en 2003. Il contribue à la mise en place du Fonds du patrimoine mondial africain et coordonne plusieurs projets de restauration du patrimoine en Afrique, notamment au Mozambique (la forteresse du site du patrimoine mondial d’Ilha), en Ouganda et au Mali. On lui doit le livre « African World Heritage : A Remarkable Diversity », co-écrit avec Ishanlosen Odiaua et publié par l’Unesco en 2012.

Au Mali, il a dirigé le bureau de l’UNESCO à Bamako entre 2013 et 2016, avec pour mission de reconstruire, réhabiliter et sacraliser les mausolées de Tombouctou détruits par les jihadistes. Un chantier d’envergure, mené avec le savoir-faire des différentes collectivités, dans des conditions de sécurité difficiles. Le succès de ce projet inscrit au patrimoine de l’Unesco a valu à Lazare Eloundou Assomo la médaille de Commandeur de l’Ordre national du Mali, à titre étranger. Cette mission malienne a permis pour la première fois de reconnaître la destruction du patrimoine mondial comme un crime de guerre. Pour la première fois, la mission de paix au Mali s’est vu confier le mandat de protéger la culture. Une victoire.

« Le 50e anniversaire de la Convention du patrimoine mondial, qui sera célébré en novembre 2022, sera l’occasion d’une grande rétrospective, ainsi que d’une réflexion collective sur les meilleurs moyens de faire prospérer notre démarche dans les 50 prochaines années. En particulier, nous sommes confrontés à deux défis : d’une part, rendre la Liste du patrimoine mondial de plus en plus représentative de la diversité culturelle et géographique du monde ; d’autre part, renforcer la protection des sites inscrits face aux nouveaux défis de notre siècle, liés au développement, aux conflits et au changement climatique », a assuré Lazare Eloundou Assomo, nouveau directeur du Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO

#Dédicace #camerounais #nommé #directeur #patrimoine #mondial #lUNESCO

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: