Dernière attaque contre ‘NO PITY’ : plusieurs centaines de soldats déployés à Bui

1

• L’armée continue la chasse au « NO PITY » dans le NOSO

• Une nouvelle base militaire a été créée à Sop

• Plusieurs centaines de soldats ont été déployés à Bui

L’armée camerounaise ne lésine plus sur les moyens dans la traque du chef de guerre sécessionniste ambazonien « Général NO PITY ».

Après un week-end sanglant qui a coûté la vie à plus d’une vingtaine d’éléments du « Général NO PITY », la hiérarchie de l’armée a décidé de créer une nouvelle base militaire à Sop, située dans le département de Bui et la commune de Jakiri (région du Nord-Ouest).

En effet, selon un proche de la hiérarchie militaire camerounaise, la nouvelle base militaire abrite déjà des centaines de soldats. Ces derniers sont actuellement déployés dans tout le département de Bui dans le cadre de la préparation de l’assaut final contre les Séparateurs.

Certaines sources locales attribuent l’incendie de maisons et le meurtre de civils à Sop à ces militaires présents sur les lieux. Ils rappellent des centaines de maisons incendiées dans les villages d’Oku, Djottin, Kikiakom, Tadu, Vekovi, Meluv, Squares, Wiangoilum pour n’en citer que quelques-uns.

Il est à noter que plusieurs soldats de l’armée camerounaise ont perdu la vie lors des affrontements entre eux et des combattants sécessionnistes dans le département de Bui. Du côté des sécessionnistes, les pertes en vies humaines sont énormes. Activement recherché par les militaires, le « Général NO PITY » a également été grièvement blessé dans les combats. Cette information a été largement diffusée par des militants proches de la lutte séparatiste qui ont appelé à la mobilisation de fonds pour venir en aide à cette dernière.

STRATÉGIES DE COMBAT À NOSO : D’ÊTRE CACHÉ, FIELD MARSCHALL DIFFUSÉ SANS LAIT

C’est la fuite dans les rangs des Grands « Généraux Ambazoniens », avec leur équipement les éléments de l’armée camerounaise. Des informations sur le général Field Marshall sont parvenues aux éditeurs. Il a finalement donné de ses nouvelles plus de 24 heures après avoir annoncé son vol de 3 milliards.

Dans un message audio devenu viral sur la toile, il s’adresse à No Pity, également élevé au rang de Field Marshal et à la populace « ambazonienne ». Il donne tout son soutien à No Pity, actuellement recherché par le BIR et qui est entré dans la brousse, mais tous les radars sont sur lui pour le neutraliser.

Le maréchal rassure d’abord la population que No Pity est en sécurité puis l’appelle à soutenir financièrement No Pity où qu’il se trouve afin qu’il puisse continuer à se battre pour la libération de leur peuple.

Lors de sa sortie, il a exhorté d’autres généraux comme Okoro à lancer des offensives contre les groupes de l’armée camerounaise lancées après No Pity.

Il est à noter que Field Marshall est actuellement aussi recherché dans la zone anglophone. Selon certaines sources, il a été vu en Afrique du Sud. Le journaliste Bertin Metsengue a rapporté que le feld-maréchal, de son vrai nom Oliver Lekeaka, a été vomi par les habitants de Lebialem, dont il s’est proclamé roi après avoir tué quatre chefs traditionnels. Par conséquent, il a fui pour éviter sa capture.

NO PITY ANNONCE SA PRÉSENCE DANS ManyU ET PROMET UNE SEMAINE SANGLANTE

Le général ambazonien, dont la mort a été annoncée ce week-end par des sources proches de l’armée camerounaise, était retrouvé depuis plusieurs jours et fait toujours parler de lui. Selon les plateformes de propagande Amba Boys, No Pity est bien vivant et se situe actuellement à Manyu dans la région du Sud-Ouest. Le séparatiste promet une semaine mouvementée.

«No Pity a annoncé sa présence à Manyu tôt ce matin. Il dit que cette semaine sera sanglante dans le Sud », a déclaré la plateforme. La mort de l’ambazonien a été niée par plusieurs autres sources. C’est le cas du journaliste de Michel Biem Tong qui a passé des heures à révéler que la nouvelle de la mort de No Pity était fausse.

O EST LE TOUT « MIGHTY MARECHAL FIELD MARSHALL » DE BERTIN METSENGUE ?

L’amba field Marchal de son vrai nom Oliver Lekeaka est en fuite, il serait au Ghana après avoir tué 4 chefs traditionnels à Lebialem et s’est rendu par la population qui a décidé de l’extrader aux FDS. Ce vulgaire tueur s’est enfui avec un peu plus de 3 milliards de francs CFA. Quand on expliquait à certains que ce n’était que pour de l’argent !

Les autres membres sont bloqués dans les forêts de l’autre côté du fleuve, un État voisin du Nigéria, mais coincés par la coalition internationale entre le Nigéria et le Cameroun. Cette coalition internationale, composée de ces deux États, a réussi à stopper le commerce des armes qui transitait par le delta du Niger jusqu’au Cameroun. Et donc, faute de munitions et de soutien financier, ceux qui séjournent actuellement dans certains foyers résistants survivent encore à la rançon des personnes qu’ils kidnappent.

C’est pourquoi les porteurs de communication dans la propagation des Ambaboys ne parlent plus de Field Marshal mais de No Pity. Ce petit criminel qui avait des informations grâce à certaines populations qui le soutenaient. Des populations fouillées par l’intelligence. Ses jours sont comptés puisqu’il est lui-même en fuite vers le Nigeria, mais la parfaite coordination des forces spéciales camerounaises et nigérianes désormais impliquées dans ce conflit à petite échelle ne laisse aucun doute quant à la neutralisation de ce petit escroc.

#Dernière #attaque #contre #PITY #plusieurs #centaines #soldats #déployés #Bui

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



1 COMMENT

  1. […] — to cameroonmagazine.com […]

Laisser un commentaire