DERNIERE MINUTE: Après les menaces, voici la nouvelle stratégie du Coq sportif pour avoir Eto’o

0

Le discours a changé de la part du Coq Sportif. Le coq ne veut plus dévorer le lion. Après les infantilisations et les menaces, place à la séduction. Suite à la divulgation de l’identité du nouveau fournisseur d’équipements des Lions Indomptables du Cameroun, l’athlète du Coq, dont le contrat avec le Cameroun a été résilié par Samuel Eto’o, est sorti pour rappeler à la FECAFOOT et au peuple camerounais combien il aimait le pays de Paul aime Biya.
Le Français demande aux Camerounais de se souvenir de leur histoire d’amour qui remonte aux années 80 . « Le Coq sportif réaffirme son respect et son total engagement pour le Cameroun et les Lions Indomptables qui ont écrit et continueront à écrire les belles pages du football africain. Nous rappelons que notre histoire commune remonte à la belle épopée de la coupe du monde 1982, lorsque les Lions Indomptables ont été équipés de maillots crées par Le Coq Sportif. », lit-on dans le communiqué.

L’équipementier français va encore plus loin et promet d’augmenter ses activités au Cameroun. Il se souvient d’avoir de solides partenariats avec Yannick Noah et son village.

« Notre engagement va et ira même au-delà de ce lien avec la FECAFOOT puisqu’aujourd’hui nos partenariats avec Yannick Noah, son village et l’académie OTA continueront, se développeront et montreront l’engagement du Coq Sportif dans le Sport Camerounais », poursuit-il.

La société française poursuit son opération de charme en se mettant à la place des investisseurs camerounais qui risquent de faire une mauvaise affaire de cette rupture brutale de partenariat avec la Fecafoot. « A quelques mois d’une échéance mondiale, stratégique pour une équipe emblématique comme Les Lions Indomptables, la FECAFOOT fragilise son partenaire le Coq Sportif ainsi que les acteurs économiques camerounais ayant acheté les collections des équipements déjà produites après validation par cette même FECAFOOT », indique le Coq qui ne compte pas quitter le Cameroun. « Le Coq sportif ne compte pas se retirer sur une base non juridique sans argumentation détaillée justifiant cette rupture de contrat abusive », renseigne le communiqué.

Nulle part Le Coq Sportif n’a fait mention de poursuites judiciaires. Et pourtant, il y a quelques semaines, il annonçait une guerre judiciaire qui « MAL» à la FECAFOOT. La société française avait également promis de s’en prendre à tous les fabricants d’appareils qui adhéreraient à la FECAFOOT. Ces menaces ne sont plus à l’ordre du jour.

Ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire