DERNIERE MINUTE: Nouvelles « révélations » de RFI sur les produits éclaircissant de Nourane

0

RFI a reconstitué les faits du reportage controversé de France 24 sur les produits de blanchiment proposés par Nourishka, une société appartenant au député Nourane Foster, dans une publication ce dimanche.

« Au Cameroun, nous vivons depuis quelques jours une polémique sur les produits censés éclaircir la peau. L’affaire a commencé par un reportage de France 24 sur des produits blanchissants vendus par le député de l’opposition Nourane Fotsing. Depuis la diffusion de cette enquête, ces produits ont été interdits de vente par le ministre camerounais de la Santé et la polémique a enflé à travers le pays… Tout a commencé par une campagne publicitaire menée par le député Nourane Fotsing pour une boisson contenant notamment du glutathion et de l’alpha -arbutine, Substances destinées à blanchir la peau. Dans le reportage diffusé par France 24, la femme d’affaires affirme que ses produits sont bio et ne présentent aucun risque pour la santé », écrit RFI dans son reportage.

« Faux », répond le ministre de la santé dans un communiqué signé le 10 août, prévient Malachie Manaouda : ces produits n’ont pas été validés par son département ministériel et ils sont dangereux pour la santé des consommateurs. Le ministre leur adressera aux défenseurs de ces produits des substances éclaircissantes, dont la société du député, des courriers demandant la suspension de la commercialisation de ces produits. Dès réception de ce courrier, Nourane Fotsing dénoncera une campagne politico-médiatique contre sa structure et annoncera sa fermeture », ajoute le site d’information de la radio.

Suite à son interdiction et annonçant son retrait du marché, le député NOURANE FOSTER a rencontré jeudi le ministre de la Santé Malachie Manaouda. Selon nos sources, il s’agissait de s’enquérir des procédures de mise en conformité avec la réglementation et la loi.

Mais en marge de cette affaire, une autre affaire impliquant des journalistes de France 24 et l’eurodéputée elle-même ébranle l’opinion publique. En fait, des pots-de-vin semblent avoir été impliqués, mais pour l’instant, les versions d’une partie diffèrent autant que l’autre.

Le communiqué de presse émis par la société du représentant Foster mentionne qu’une somme d’environ 50 000 FCFA a été versée aux journalistes et qu’ils ont usé de ruse.

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire