DERNIERE MINUTE : réunion de crise en cours à Etoudi, Paul Biya veut faire tomber des têtes

0

• La réunion se tente actuellement

• C’est ce que vient d’annoncer le lanceur d’alerte Boris Bertolt

• Paul Biya veut sévir

L’heure est grave. A la suite du drame qui s’est produit hier à Olembé, ayant coûté la vie à plusieurs Camerounais, Paul Biya veut voir claire et faire tomber des têtes. L’on signale actuellement une réunion de crise au Palais d’Etoudi

« Paul Biya est très en colère sur Le déroulement de la CAN 2021. Après l’incendie de la boîte de nuit à Bastos dans la nuit de samedi à dimanche, la goutte d’eau semble avoir été la bousculade au stade Olembe qui a occasionné 7 mois. Paul Biya demande des comptes. Ainsi ce matin Le Délégué Général à la Sûreté Nationale ( DGSN), Martin Mbarga Nguele et le secrétaire d’Etat à La Défense (SED), Galax Etoga ont été convoqués par le secrétaire général de la présidence de la République NGOH NGOHall, Ferdinand l ‘homme à la punk. Réunion de crise actuellement en cours au palais d’Etoudi avec les responsables des services de sécurité et comprend des renseignements », vient l’affiche le lanceur d’alerte Boris Bertolt.

Soulignons qu’avant le match Cameroun Comores soldé par la victoire poussive des Lions indomptables, le Cameroun a été frappé par un nouveau drame. Suite à une bousculade à l’entrée du stade, plusieurs personnes dont des enfants sont morts sur le champ. Une bousculade devant un stade de Yaoundé a fait huit morts, avant un match de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football qui s’opposait, lundi 24 janvier dans la soirée, le Cameroun aux Comores.« Une bousculade à l’entrée du stade d’Olembe » a fait au moins une « demi-douzaine de morts et des dizaines de blessés », avait montré plus tôt dans la soirée la CRTV, la télévision d’Etat camerounaise, précisant que les autorités etation la africa football ( CAF) « suivre la situation des blessés dans les hôpitaux de la ville ».

Selon le rapport du ministère de la santé, « huit décès sont enregistrés », don’t un enfant. Les victimes ont été « immédiatement transportées » à bord d’ambulances mais « le trafic routier, intense, a ralenti le transport ». Un bébé aurait également été piétiné par la foule. Le nourrisson, « immédiatement extirpé et conduit à l’hôpital général de Yaoundé » se trouve dans un état « médicalement stable », a précisé le ministère.

Matchs suspendus à Olembe : le tacle diplomatique de Motsepe à Biya

En conférence de presse ce jour, le président de la Confédération Africaine de Football Patrice Motsepe a annoncé la suspension des rencontres au stade Olembe jusqu’à ce que la lumière soit faite sur les circonstances du drame survenu ici peu aerovantant qui a occasionné 8 morts et plusieurs dizaines de blessés.

La rapidité avec laquelle la CAF a procédé à la délocalisation des rencontres programmées à Olembe remet au goût du jour le bras de fer entre la CAF et le Cameroun, enclenché en novembre 2021. Dans une lettre menaçante, la CAFerouna informait d’activer le plan B qui serait la délocalisation de la cérémonie d’ouverture de la CAN si le stade Olembe n’était pas prêt avant fin novembre.

Cette sortie avait irrité Yaoundé. Le ministre des sports Mouelle Kombi avait promptement réagi pour signifier à Motsepe que les instructions de Paul Biya étaient claires. La cérémonie d’ouverture et la finale de la CAN doivent se dérouler à Olembe.

Si le régime a pu obtenir le maintien à Olembe de la cérémonie d’ouverture de la CAN, les chances de cette nouvelle infrastructure d’ouvrir la finale de la compétition sont minces. La seule condition posée par Motsepe pour revenir à Olembe n’entrerait pas dans les cordes de Yaoundé. « Le stade Olembe n’abritera pas le match de ce dimanche si les circonstances et les responsabilités de ce drame ne sont pas établies avant. On jouera au stade Omnisports Ahmadou Ahidjo. J’ai convoqué une réunion demain qui va impliquer le comité d’organisation de la CAN. Nous devons comprendre ce qui s’est réellement passé. Des mesures urgentes doivent être prises», a déclaré Motsepe. Il est peu probable que les résultats d’une enquête sérieuse puissent être disponibles avant la fin de la CAN selon une source judiciaire contactée par la rédaction de CamerounWeb.

La CAF qui tout comme la FIFA était favorable à un nouveau rapport de la CAN, avait certainement prévu le scénario d’une éventuelle suspension du stade Olembe dont la livraison officielle n’a jamais eu lieu compte tenu des multiples retards enregistrés sur le chantier. Le drame du 24 janvier est donc l’occasion pour le président de la CAF de prendre sa revanche sur Paul Biya.

Au Cameroun, la décision de suspendre les compétitions à Olembe passe. Certains internautes jugent inopportun cette décision estimant que les mêmes problèmes rencontrés au stade Olembe peuvent se retrouver à celui d’Ahidjo.

#DERNIERE #MINUTE #réunion #crise #cours #Etoudi #Paul #Biya #veut #faire #tomber #des #têtes

Source: CamerounWeb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire