Dernières heures : le BIR envoie des renforts à Bamenda

0

• Les effectifs de l’armée ont diminué à Bamenda et partout dans Noso

• De nouvelles troupes ont été mobilisées dans cette zone

• Ces militaires du BIR sont arrivés lundi hier

Des informations parvenues à la rédaction de CameroonWeb indiquent que ces renforts arrivés à Bamenda seront déployés immédiatement sur place.

Les troupes de l’armée camerounaise font face depuis plusieurs années à des pertes en vies humaines à la suite de la guerre anglophone. Cette guerre est particulièrement meurtrière pour les militaires, mais elle l’est tout autant pour les ambaboys.

Le 16 septembre, l’armée camerounaise avait perdu 16 éléments dans l’une des récentes attaques menées par les hommes du séparatiste connu sous le nom de « Général No Pity ». Au moins deux véhicules blindés de l’armée ont été incendiés.

Les groupes armés séparatistes ont emporté diverses armes et du matériel de guerre. Le lendemain, ils attaquent les terrains de la sous-préfecture de Balikumba, toujours au nord-ouest.

Une autre équipe de l’armée camerounaise à la poursuite du général « No Pity » avait subi un grave accident. Le véhicule et tous les passagers ont terminé leur course dans un ravin. Une vingtaine de soldats ont été grièvement blessés.

Des atrocités qui ont conduit plusieurs leaders d’opinion à appeler les militaires à recourir à la force à Noso.

« Les corps démembrés et torturés de nos soldats dans la NOSO : une honte pour notre démocratie ! J’ai les tripes serrées. Nous sommes en situation de légitime défense en zone anglophone. L’usage de la force est désormais une obligation pour l’Etat. Nous devons sauver nos soldats, la population et rétablir la paix dans la NOSO », écrivait il y a quelques jours Serges Espoir Matomba.

#Dernières #heures #BIR #envoie #des #renforts #Bamenda

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: