Des écrivaines publient un livre en l’honneur de 7 étudiants assassinés à Kumba

0

• Le livre s’intitule « Kumba ! Le sang des innocents »

• Le meurtre de masse d’étudiants est déjà il y a un an

• Les femmes prônent le dialogue pour la paix dans le NOSO. s’en remettre

Il y a tout juste un an, c’était une abomination à Kumba, une ville du sud-ouest du Cameroun. Le 24 octobre 2020, des hommes armés ont fait irruption dans la Mother Francisca International Bilingual Academy, une école privée de la petite ville de Kumba, dans le sud-ouest du Cameroun, l’une des deux régions anglophones touchées par la crise meurtrière à laquelle le pays était confronté. dans ces domaines pendant cinq ans. Ils n’ont pas hésité à faire le pire. Le bilan du massacre est lourd. Sept étudiants ont été massacrés sur place avec de nombreuses autres victimes blessées.

Un an plus tard, pour commémorer cette tragédie et appeler à une paix durable, un collectif d’écrivains camerounais publie « Kumba ! Le Sang de l’Innocent ou le Sang de l’Innocent », un formidable recueil de textes, édité par Proximity. Le livre devrait sortir ce mois-ci.
L’idée derrière ce livre est :
essentiellement pour prôner le dialogue et la paix. Ce collectif résolument féministe est né dans l’esprit de sa coordinatrice, Sophie Françoise Bapambe Yap Libock, qui l’a mis en œuvre avec l’aide de Djaïli Amadou Amal, Prix Goncourt des Lycéens 2020 pour son roman Les impatientes, réédité la même année chez Emmanuelle Colas éditions, et surtout le soutien actif de Marie Thérèse Abena Ondoa, la ministre camerounaise de la promotion de la femme et de la famille.

Les cours ont repris un an après le massacre… Même si le souvenir de ces atrocités reste très vivace. « Notre espoir est que, comme dans le Germinal d’Emile Zola, le sang de ces innocentes victimes fasse germer des graines de paix dans l’esprit. »

Pour rappel, après le massacre de l’Académie Bilingue Internationale Mère Francisca, les autorités ont arrêté le propriétaire de l’école, le directeur, son adjoint, le responsable de la discipline et le gardien. Tous sont accusés d’être responsables de cet attentat. Parallèlement à ces arrestations, plusieurs autres jeunes ont été arrêtés pour les mêmes chefs d’accusation. Le 7 septembre, le tribunal militaire de Buea, la capitale de la région anglophone du Sud-Ouest, a rendu une décision définitive sur 12 prévenus, tous jugés pour ce massacre. Enfin, 8 personnes sont acquittées et libérées, tandis que 4 hommes sont condamnés à mort. Ils sont accusés de terrorisme, d’hostilité à la patrie, de sécession, d’insurrection, de meurtre et de possession illégale d’armes à feu et de munitions.

#Des #écrivaines #publient #livre #lhonneur #étudiants #assassinés #Kumba

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: