Descente aux enfers des églises baptistes : vers la fermeture d’une église à Yaoundé

0

Le sous-préfet de Yaoundé 1er ferme les portes de l’Uebc en proie à une crise interne qui attise la colère des fidèles devenus trop menaçants.

La cabale de l’actuel 1er vice-président général de l’Union des Églises baptistes du Cameroun, entre penchants aggravés pour l’héritage et la volonté cachée de provoquer une scission de l’Uebc qui pourrait lui être bénéfique, n’a guère été vexée en multipliant les accusations de nuire aux chrétiens ne parviennent pas à les forcer à se révolter.

La tourmente qu’a connue l’UEBC ces derniers temps n’a d’égal que le début de la descente aux enfers que sa sœur EEG a récemment connue et est corroborée par la perte de nombreux dirigeants de cette autre congrégation religieuse d’obédience protestante.

Cependant, si l’opinion publique ne découvre que tardivement les problèmes auxquels l’UEBC est aujourd’hui confrontée, ils remontent à la dernière conférence générale de Yaoundé, qui a tenu sur le perchoir feu le Président général, le Révérend Frédéric Ngoka Epounde. Ce dernier, en raison des circonstances, le candidat du compromis de l’époque bénéficiera de l’entière confiance des membres du comité exécutif, contrairement à son premier vice-président qui risque davantage d’alimenter une crise de leadership au point qu’il scènes, ses négociations ont continué à être habilement menées par trois hommes, notamment « le révérend Samuel Njembelle Bollanga, Ziloua et lui-même Edube pour une alliance que certains pensaient indirecte, mais qui a en réalité formé la base d’une nouvelle dynamique qui n’a plus reposait sur les compétences scolaires ou académiques des uns et des autres, mais plutôt sur leur capacité de masses par ledit bureau exécutif sur le double niveau d’évangélisation et la stabilité de l’Uebc », explique un chrétien proche du dossier.

versets sataniques
Attirés par les aspirations de cœurs remplis de haine, les chrétiens évoquent généralement les versets sataniques propagés par certains guides spirituels : « Chérissant de sombres desseins, le rév. Edube prendra ses distances avec le groupe signataire de l’Accord cordial, non sans qu’un bouc émissaire soit désigné en la personne du révérend Njembelle. Puis une guerre latente s’engage entre les deux hommes, confirmée par la déposition du Rév. Njembelle de l’église de Nazareth Deido, où il a agi comme second pasteur par le révérend Edube qui instrumentalisera pour les besoins de la cause, les anciens de cette église même si ces derniers n’ont aucun droit et encore moins une voix dans le chapitre. est chuchoté sous l’autel de Dieul

Jurisprudence inappropriée et prématurée
Profitant du décès du Président Général, le Rév. Edube a promis d’accélérer la réalisation de son ambition d’héritage en employant dans sa bourse un ancien Président Général devenu Pasteur en Chef de l’Église de l’Espérance de Yaoundé, le Rév. Dr Jean-Paul Ekoule. Maka qui croit pouvoir se remettre au travail grâce à Edube en devenant son complice. Sinon, comment comprendre la ressemblance pour ne pas se tromper dans les actions de ce dernier vis-à-vis de son disciple, le pasteur Tchikoua, soumis aux mêmes restrictions imposées par le révérend Edube au révérend Njembelle ? », s’interroge un autre groupe de chrétiens.

En effet, si pour Yaoundé nous avons veillé à ce que la stratégie d’ensemble soit quelque peu définie en impliquant Charles Ndongue, ancien de ladite église, il est facile de comprendre très tôt que l’adversaire avait changé depuis pour le cas de Nazareth – Deido, Pasteur Njembelle rapidement abdiqué en cédant au Rév. Edube pour se venger de lui. Ce n’était guère le cas pour Yaoundé, où la communauté Fulfudé, qui constitue le gros de la troupe, s’est chargée du dossier pour la réhabilitation rapide du pasteur Tchikoua en qui elle s’est reconnue, selon les informations recueillies sur place. Cette communauté sociologique a même dû épuiser tous les recours procéduraux dans de telles circonstances, obtenant à chaque fois la non-lieu du tribunal arbitral saisi.

Harcèlement et traditions d’influence
Mais loin de décourager le révérend Dr. Jean-Paul Maka Ekoule et ses partisans, bien ancrés dans la logique du révérend Edube en s’appuyant sur Charles Ndongue qui joue des coudes et des pieds pour mobiliser la police au motif trompeur que la communauté Fufuldé s’apprêtait à commettre des braquages ​​et à organiser l’impolitesse contre l’institution présidentielle qui, dans le cas où elle envisage une sortie publique dans la capitale, se verrait refuser l’accès à la partie adjacente au site de fondation de l’église de l’espoir, qui connaîtra des barricades fondées par des croyants mécontent de la gestion de leur église, qui d’ailleurs aura été construite par l’un d’entre eux, en l’occurrence le pasteur Ousmanou, bien que ladite église ait été inaugurée par le pasteur Simon Bolivar Njami Nwanji. C’est pourquoi ladite communauté n’a pas donné suite aux clairons qui l’invitaient à quitter l’Église de l’Espérance, qu’elle considère comme un héritage commun auquel elle aura aussi largement contribué à sa construction.

Charles Ndongue, insatisfait du statu quo de fait ainsi instauré par ladite communauté, a mis en jeu son double statut d’homme en uniforme et proche collaborateur du chef de l’État afin de « faire entrer le militaire dans chacune des sectes ». de ladite communauté, pourtant déterminé à obtenir son autonomie, non sans répéter les fausses accusations. C’en était trop pour le commandant de la compagnie de gendarmerie de Yaoundé 1er qui a lancé une enquête et il a vite compris qu’en matière d’accusations c’était un coffre assez savant -conduite à blâmer les éléments, tous mentionnés dans le rapport circonstancié qu’il adresse au sous-préfet de Yaoundé 1, qui convoque les protagonistes à un bras de fer le 12 juillet 2021 à l’issue duquel il sera le révérend Dr Jean -Paul Ekoule Maka tiendra une assemblée générale d’ici une semaine pour régler ce conflit des tripes, sinon il serait obligé de mettre des scellés sur dans ladite église pour préserver la concorde sociale », informe une source proche des services de la sous-préfecture de Yaoundé 1er.

Les chrétiens attendent toujours l’issue d’un conflit créé par des hommes de Dieu censés encadrer les chrétiens.

#Descente #aux #enfers #des #églises #baptistes #vers #fermeture #dune #église #Yaoundé

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: