Épervier : Nkoto Emane est rentré chez lui après avoir auditionné au Tcs

0

• L’ancien PDG de Camtel David Nkoto Emane et son assistant étaient à Tcs hier

• Après l’audience, il est retourné à son domicile dans le quartier de Bastos.

• Il est soupçonné de gaspiller l’argent public

Comme nous l’annoncions en exclusivité hier dans l’un de nos artistes, l’ancien Directeur Général des Télécommunications du Cameroun, David Nkoto Emane, a de nouveau été convoqué devant le Tribunal Criminel Spécial (Tcs) de Yaoundè, ainsi que son adjointe Georgette Owotou pour détournement de deniers publics lors de il était toujours le patron de Camtel. Il est retourné chez lui à Bastos après l’audience.

Après une citation à comparaître, David Nkoto Emane, ancien PDG de Camtel, s’est rendu hier au Tcs, où Georgette Owoutou, son adjointe, l’a précédé. L’audience a duré quelques heures avec les enquêteurs du Tribunal pénal spécial (TCS), à Yaoundé. C’est la énième fois que l’ancien directeur général de Camtel est convoqué au Tcs. Il est soupçonné de détournements de fonds ayant eu lieu entre 2010 et 2015. Il aurait demandé un soutien financier à l’État camerounais pour la réalisation du projet Camtel Mobile Network (CMN), le projet de développement 4G de Boris Judicaël Nganou, le fils de l’actuel ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi. , dans laquelle Nkoto Emane est entendu comme témoin, apprend-on de sources autorisées, l’ex-patron de Camtel est sommé de rendre compte sur le marché des 1 abonnés à l’annuaire téléphonique officiel. Cette requête concernait autrefois le ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) dirigé par l’actuel ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi. Selon des médias locaux, ce dernier avait demandé que les travaux du CMN soient dirigés par son fils Boris Judicaël Nganou. Il a été retrouvé aujourd’hui avec David Nkoto Emane au bar du suspect. Car le projet n’a jamais été réalisé alors que selon des sources locales près de 3 milliards de FCFA ont été transférés entre Camtel et le Minepat.

L’enquête de la Cour suprême des comptes (Consupe) qui a abouti à ces conclusions remonte à 2017 et a été commanditée par le secrétaire général de la présidence de la République (Sg/Pr), Ferdinand Ngoh Ngoh. Une première mission de la même institution était à Camtel en 2015, qui a constaté des irrégularités dans le paiement des honoraires des différents responsables menant l’étude de faisabilité 4G au Cameroun. Les chercheurs ont alors conclu que des erreurs de gestion avaient causé à Camtel des pertes financières qui s’élèveraient à plusieurs milliards de francs CFA. Le rapport publié en 2016 faisait état de dépenses injustifiées d’environ 4 milliards de francs CFA sur les comptes de Camtel. Dans le même document portant sur six exercices (2010-2015), les chercheurs notaient que le top management de l’opérateur public des télécommunications s’était accordé des avantages indus d’un montant de 453 millions de francs CFA, sans compter un certain nombre d’irrégularités constatées lors du paiement des frais de voyage. De ce fait, l’entreprise aurait perdu jusqu’à 370 millions de francs CFA. Envoyé au palais et soumis à l’appréciation du président de la République, le dossier a été jugé excessif et rejeté par Paul Biya.

On craignait que sa nouvelle citation à comparaître hier avec les Tcs n’entraîne une ordonnance de renvoi à la prison de Kondengui. « Une citation à comparaître au TCS n’est pas bon signe, surtout pour un ancien patron d’une société cotée en bourse. Il est bien connu de ceux qui suivent de près l’actualité au Cameroun qu’une visite au Tcs, surtout en ces temps, pouvait se terminer par un mandat d’arrêt à la prison de Kondengui. Cela ne devrait donc pas nous surprendre que David NKOTO EMANE ait été incarcéré ce soir à la prison de Kondengui », a déclaré le cyberjournaliste Paul Chouta sur son compte Facebook.

Après son audition, David Nkoto Emane a regagné son domicile du quartier Bastos à Yaoundé. Sachant comment fonctionne Tcs, il n’y a pas de quoi être fier. L’ancien patron d’Art, Beh Mengue, en sait quelque chose.

#Épervier #Nkoto #Emane #est #rentré #chez #lui #après #avoir #auditionné #Tcs

Source: CamerounWeb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire