Etoudi : chère journée pour Mbarga Nguele et Galax Etoga

0

• Paul Biya est en colère

• Il exige la vérité sur le drame d’Olembe

• Martin Mbarga Nguele et Galax Etoga sont entendus

Le Drame d’Olembe sera-t-il le scandale de trop ? Le président de la République a particulièrement mal vécu le décès de 8 compatriotes à l’entrée du nouveau stade qui porte son nom. Les incidents qui survinnent en pleine pandémie du covid-19 ou les mesures strictes on été prises afin d’éviter des attroupements désolent le chef de l’Etat qui réclame des explications.

Une réunion de crise a été convoquée le 25 janvier 2022. Sont invites à venir s’expliquer, le Délégué Général à la Sûreté Nationale ( DGSN), Martin Mbarga Nguele et le secrétaire d’Etat à La Défense Eto (SED), Galaxse La rencontre a été) présidée par le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh.

Si Paul Biya est en colère et si les sondages semblent évalués, c’est parce que risque de délocalisation de la finale de CAN est réel. En effet, le président de la Confédération africaine de Football Patrice Motsepe avait déclaré qu’il n’y aurait plus de rencontre à Olembe avant la publication des rapports des enquêtes sur le drame d’Olembe n’il a pas clairement désigné la responsabilité du Cameroun .

« Le stade Olembe n’abritera pas le match de ce dimanche si les circonstances et les responsabilités de ce drame ne sont pas établies avant. On jouera au stade Omnisports Ahmadou Ahidjo. J’ai convoqué une réunion demain qui va impliquer le comité d’organisation de la CAN. Nous devons comprendre ce qui s’est réellement passé. Des mesures urgentes doivent être prises», avait-il déclaré.

Le quotidien national Cameroon Tribune confirme également l’ouverture des enquêtes et réaffirme la volonté du gouvernement de faire la lumière sur ces incidents qui ternissent l’image de la compétition.

« Bousculades meurtrières d’Olembe, place aux sondages », titre le quotidien national qui précise que Paul Biya a « prescrit l’ouverture d’une enquête pour faire toute la lumière sur ce drame ».

temoignages

En attendant les résultats de l’enquête diligentée par le gouvernement camerounais pour faire la lumière sur le drame survenu le 24 janvier à l’entrée du stade Olembe, un journaliste comorien présent au moment de l’incident é sur l’opinion ‘est réellement passé.

Kassim Oumouri est un présentateur à la télévision comorienne. Il s’était déplacé vers l’entrée du stade pour effectuer un appel téléphonique. Il a pu assister au début du drame qui a fait 8 morts et plusieurs dizaines de blessés selon un communiqué du gouvernement.

D’après les explications du journaliste, un des agents de sécurité posté à l’entrée du stade a eu la mauvaise idée d’ouvrir les portes af dans le laissez entrer le monde qui s’entassait.

« Je me suis retrouvé près du portail, mais du bon côté et c’est alors qu’un jeune de la sécurité a ouvert une des portes mais quelqu’un de la sécurité lui a dit de ne pas le faire mais c’est trop tard…Et c’est là que la personne a ouvert complétement la deuxième porte du portail et tout le monde s’est précipité. Et d’un coup, c’est tombé de partout, avec des femmes, des jeunes et ça criait, ça pleurait. Les gens tombaient les uns sur les autres. C’était impressionnant car on n’imagine pas ça sur un stade de foot », at-il relaté.

#Etoudi #chère #journée #pour #Mbarga #Nguele #Galax #Etoga

Source: CamerounWeb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire