Etoudi en deuil: les ambaboys exécutent à bout portant un officier

0

la mort d’un policier camerounais ce dimanche à Magba, dans le département du Noun.

L’officier de service a eu la malchance de se trouver dans une zone attaquée par les Ambaboys. Découvert grâce à sa tenue, il est capturé et fusillé.

« Magba, dans le département du Noun, a été le théâtre d’une autre incursion meurtrière des Ambazoniens. Ce policier a été exécuté par les Ambazoniens, qui ont disparu dans le désert immédiatement après que le crime a été commis », nous dit une source.

En début de semaine, nous rappelons que le commandant de la brigade de gendarmerie de Kumbo a été battu à mort par des Ambaboys. L’officier supérieur a été tué à son domicile. Ce que nous ne savions pas, cependant, c’est que l’officier de gendarmerie était retenu prisonnier par une femme. Une très belle femme qui était de mèche avec ses assassins.

Selon des révélations après l’annonce de la mort du commandant, il avait demandé à ses collaborateurs de prendre un jour de congé pour consacrer du temps à sa nouvelle conquête. Mais il ne savait pas que cette jeune femme était contrainte de livrer son mari par les Ambaboys qui le menaçaient.

Ce n’est pas la première fois qu’une femme est utilisée comme appât par les Ambaboys pour éliminer les soldats avec lesquels ils se battent à Noso, une région du Cameroun en proie à une crise de sécession depuis plus de 5 ans.

ref: africapress

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire