Etoudi : voici la position que prend Franck Emmanuel Biya au Palais de l’Unité

0

Le mouvement franckiste, bien que fragmenté, continue d’appeler le fils du chef de l’Etat à entrer en politique en prenant la place de son père. Mais qui est vraiment ce cinquantième aux manières impertinentes ?

1-Fils aîné
Ancien du Vogt College, confessionnal catholique de Yaoundé, Frank Biya est le fils aîné de trois frères et sœurs. Son parcours universitaire, peu connu dans le triangle national, a laissé libre cours à des soupçons contradictoires.

niveau académique réel. Habituellement balayé de certains théâtres du pluriel, ce petit-fils de catéchiste était assez connu dans les années 1980 pour son très fort penchant pour les voitures de course (grosses motos), BMW de préférence. Toutes les tentatives pour se frayer un chemin vers le lieu de travail n’ont pas été couronnées de succès. Il a maintenant 50 ans.

2 successeur au père
Selon les coutumes et traditions d’Ekang Bantou, il est de tradition que le fils aîné succède au père après son départ… faire ses premières dents et faire ses premiers pas. Il est l’ami de plusieurs fils de rois et de présidents devenus eux-mêmes rois ou présidents. La chronique populaire le voit jadis employé par la BEAC (Banque des États de l’Afrique centrale), ou encore comme conseiller officieux du père pour les questions d’ordre général ou particulier. Ce qui n’a jamais été officialisé.

3-Élégant et ludique
A l’occasion des rares sorties publiques ou médiatisées que l’on connaît de lui, ce fils blanc, revitalisé par les très longues années de son père au sommet de la République, a toujours été soigné dans les moindres détails. Il aime les véhicules à grosses cylindrées et a une préférence pour les belles dames, de préférence métisses ou quarteronnes.

Il aime la discrétion et vit la plupart de son temps dans la Principauté de Monaco, connue pour être réservée aux méga fortunes, ainsi que pour ses casinos et hôtels au goût des gros joueurs. Il parvient à se tenir à l’écart des affaires de la République du Cameroun tout en étant proche d’elle. Une compétence dont ne peut se vanter que ceux qui maîtrisent la mécanique du paradoxe des contraires.

4 à l’extérieur
En 39 ans de règne du père, il n’a pas souvent été vu lors d’événements politiques, économiques et financiers, culturels, sportifs, sociaux ou autres. Mais reste. beaucoup commencent à tirer la langue pour le présenter comme un initiateur dans le contexte de nombreuses actions de ce type, notamment aux niveaux économique, financier et politique. Il aurait des relations avec bon nombre d’acteurs du marché ou d’hommes d’affaires, ainsi qu’avec des hommes politiques et des membres du gouvernement, dont il serait également l’instigateur de leur entrée au gouvernement.

5-Réseaux sociaux
Personne ne sait vraiment s’il est enclin à l’attitude de nerd. Mais ce qui est sûr, c’est que la majorité des camerounais le découvre vraiment sur la toile via Facebook, Twitter Instagram… laissez les gens parler de lui et non de lui. Lors des funérailles d’un ami cher en route pour l’ouest du Cameroun, des images d’un cortège aux allures présidentielles avec une ceinture de sécurité renforcée ont fuité sur la toile.

6-Expier
Parmi les fils de chefs d’État centrafricains, Frank Emmanuel Biya est celui qui n’a jamais pris la parole en public, même à des occasions où l’on aurait légitimement cru qu’il pouvait glisser un mot ou un mot de réconfort.

7-OPÉRATEUR « ÉCONOMIQUE »

Il laissait souvent à d’autres le soin de parler de son métier. Par insistance, cela signifie qu’il est un homme d’affaires ou un opérateur économique. C’est à vous. Il est souvent mentionné dans les dossiers d’appel d’offres, mais il travaillerait aussi dans le secteur du bois, des mines, du bâtiment, etc.

8-Caractéristiques officielles
La légende fait de lui le conseiller très spécial de son père.

Mais jusqu’à présent rien n’a été indiqué pour étayer cette idée, mais certains disent que le chef peut vous nommer sans que cela soit lu dans les médias officiels. Peut-être devrions-nous regarder dans le magazine officiel pour le savoir.

9-Affaires
Il y a quelques années, il y avait eu une affaire dans l’actualité liée à la titrisation de la dette souveraine de l’Etat du Cameroun. Dans ce cas, son nom est apparu avec insistance par l’intermédiaire d’une entreprise dont la paternité lui a été attribuée, alors qu’il a été suggéré par ceux qui ont pris son entreprise avant lui comme la propriété de quelqu’un d’autre. Selon les opposants, l’entreprise en question aurait par la suite déposé son bilan. Il y a quelques années, un rapport de l’ONG Survie selon lequel Mme Tobner avait épousé Mongo Beti l’accusait de piller le bois du Cameroun et de la sous-région centrafricaine.

10-Idéologie
Chaque mouvement doit être basé sur une vision. Celui-ci doit ensuite être appliqué à un porteur sous la forme d’un projet clairement défini. Ce projet doit produire un programme qui définit un chronogramme, dans des délais raisonnables pour sa mise en œuvre. Une question se pose donc dans le cas présent du mouvement franckiste. Être fils de président n’est pas une vision politique, ce n’est pas un projet de société, encore moins un programme. Vouloir jouer ou jouer avec l’image d’une personne, même du fils d’un président, c’est mettre la charrue avant les bœufs et faire croire que le frankisme n’est qu’une fiction.

#Etoudi #voici #position #prend #Franck #Emmanuel #Biya #Palais #lUnité

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: