Fraude : Voici les dessous du gros scandale qui a effrayé Fally Ipupa du Cameroun (vidéo)

0

Arrivée au Cameroun du 6 au 7 janvier 2022, la star congolaise de la rumba est revenue presque subrepticement vendredi dernier, quittant son manager après avoir été auditionnée par des éléments de la police judiciaire de Yaoundé, a appris camerounweb.
En effet, selon une information exclusive parvenue à camerounweb, la société Cleng Sarl, basée à Bastos à Yaoundè, dont le secteur d’activité est la restauration, cabaret, snack, etc., le 17 septembre 2021, a signé un contrat avec Madina Djoboungue, la manager de Fally Ipupa pour des shows au Cameroun, respectivement les 8 et 9 janvier 2022 au Palais des Sports et à Katios. Madina conseille à l’organisateur de montrer les billets pour le concert du Palais des sports en France pour éviter toute possibilité de reproduction au niveau local et qu’il se chargera de la livraison. Quelque chose que Clen accepte.

Surpris d’apprendre quelques mois plus tard (fin décembre) via les réseaux sociaux que Fally Ipupa sera au Stade Olembe lors de l’ouverture de la Can, Cleng Sarl interpelle Madina qui les informe que c’était en leur faveur, car cela montre qu’à Fally Ipupa sera de toute façon au Cameroun, et que cela a écarté tout risque d’une éventuelle annulation, comme ce fut le cas au Bénin quelques jours plus tôt.
Dans ce Direct il y a du super déballage sur le dossier

Show-Biz : Fally Ipupa fuit le Cameroun après avoir roulé Honoré Nguetsa en fleur

L’artiste congolais Fally Ipupa a quitté le Cameroun après avoir été interrogé par la police judiciaire pour abus de confiance. Tout a commencé par un accord entre le roi de la Rumba congolaise et Honoré Nguetsa, le propriétaire du Katios Nigth Club, pour des spectacles à Yaoundé les 8 et 9 janvier au Palais des sports et KATIOS respectivement. Seule la partie Fally Ipupa ne respectera pas les clauses du contrat. Camerounweb.com vous propose cet article dans son intégralité, signé par Dimitri Amba, directeur de publication de Telegram.

Dicap la Merveille n’a pas pu honorer le rendez-vous avec le KATIOS Night-Club. Le public a été satisfait du spectacle controversé au Sportpaleis et de sa prestation en ouverture de la Can Totalenergies Cameroun 2021 à Olembe. Très apprécié par de nombreux fans et véritable ambassadeur de la musique africaine, Fally Ipupa a dû quitter le Cameroun sur la pointe des pieds avec une audition à la Pj en compagnie de son manager, qui a tout de même débarqué pour plus d’informations. . Selon des sources, c’est le 17 septembre 2021 que la discothèque dirigée par Honoré Nguetsa a signé un contrat avec MADINA pour l’organisation d’une communion entre le plus camerounais congolais et ses fans, le manager de Fally Ipupa pour des représentations au Cameroun, le 8 et respectivement le 9 janvier au Palais des sports et à KATIOS. Conscient que ces concerts tombent en période de Can, le parti Ipupa prend sur lui de se mobiliser pour trouver des partenaires et sponsors. De plus, le Cocan pourrait être ajouté à l’entreprise. Pour sécuriser les billets du Sportpaleis, le Camp Fally recommande donc de les produire en France pour éviter toute possibilité de contrefaçon au niveau local…

Les Camerounais sont déjà maîtres de la pratique. Madina était alors chargée de transporter les billets jusqu’au bled pour les vendre au marché. Les KATIOS auront alors la surprise d’apprendre par les réseaux sociaux fin décembre que l’aigle sera au stade d’Olembe lors de l’ouverture de la CAN. Madina est arrêtée, mais rassure que c’est une bonne chose, car cela montre que l’artiste sera au Cameroun. Premier problème les cartes d’accès, après plusieurs relances ratées du KATIOS ne sont pas disponibles ; éventuellement il sera convenu qu’une fois les billets envoyés au 237, une quantité sera mise à disposition de la discothèque. Compte tenu des retards, moins de 10 jours avant l’événement, Madina confirme que Fally a une équipe super dynamique sur place appelée Warriors et qu’ils seront impliqués dans la vente des billets et connaîtront mieux le réseau de fans. Madina distribue 300 billets, puis 150, puis 75, encore 75, et enfin 150 pour un total de 750 billets reçus par l’organisateur. Malgré les nombreux appels, surtout les 3 derniers jours pour aller au fond des choses. Rien mais alors rien n’a été fait. A ce jour, le KATIOS n’a pas comptabilisé ces billets vendus.

éclair

Samedi matin 8 janvier, KATIOS a la surprise de voir sur les pages Facebook officielles de la FECAFOOT et des LIONS RECEVABLES le défilement des affiches annonçant Fally en spectacle le même jour, semant à nouveau la confusion dans l’esprit des mélomanes qui avaient déjà réservé des places. Le Madina contacté n’a pas été en mesure de fournir une explication. En fin d’après-midi, l’affiche précitée a également été mise à jour. Curieusement, le manager de Fally Ipupa révèle lors de son audition à la PJ mercredi dernier qu’il aurait offert 500 places à la FECAFOOT.

Le branding de Ballantines (un whisky dont Fally est l’ambassadeur) était visible au Sportpaleis, sans que KATIOS ne sache quels étaient les accords. Des dispositions ont été prises pour qu’une douzaine d’artistes locaux se produisent et ne verront finalement que du feu. La plupart sont obligés de débourser 100 000 francs via l’achat de 10 billets pour « essuyer la piste » avant que la star n’entre en scène. Thunderbolt indiquera à la direction vers 21 heures qu’aucun équipement n’est prévu pour la lecture.

L’interprète vedette « Nzoto » malgré tout engagement a multiplié plusieurs représentations privées dans la ville de Yaoundé et au stade Olembe. Ceci, selon une source chez KATIOS, a été à l’origine de la démobilisation des clients et de l’annulation des réservations. Fally Ipupa et son équipe, pourtant sous la responsabilité d’Honoré Nguetsa (patron de KATIOS), n’ont passé que du temps à rouler la farine du staff de KATIOS. Pour couronner le tout, Fally a brillé par son absence de la conférence de presse du samedi matin. Une plainte a été déposée, le gérant a été entendu mercredi et Fall aussi 2 jours plus tard. C’est donc avec des coups à l’aile que l’Aigle a quitté le Cameroun en laissant derrière lui les plumes… Cependant, toutes les tentatives pour rejoindre Médine et Fally ont été vaines… L’ancien membre du Quartier Latin s’est évaporé dans la nature, mais son l’agent est toujours là. Pas question de bouger… Vivement que les affaires Koffi Olomide, Awilo Longomba et Espoir 2000 servent de leçon.

#Fraude #Voici #les #dessous #gros #scandale #qui #effrayé #Fally #Ipupa #Cameroun #vidéo

Source: CamerounWeb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire