Grand Nord : l’armée libère 6 otages

0

L’armée camerounaise a mené avec succès une opération le jeudi 2 décembre 2021 qui s’est soldée par la libération de 06 otages dans la commune de Tcholliré dans le département du MayoRey. Le raid mené par le 31e IBGE de l’armée camerounaise a également permis de neutraliser un preneur d’otages. Plusieurs blessés ont été identifiés dans le camp des criminels. « Armes, munitions et équipements militaires saisis », rapporte la plateforme Humanitarian Purpose.

Renforcement

Ils ont été laissés pour compte par Inoussa Padam, un agent de recrutement
25 marins abandonnés par Inoussa Padam, un agent de recrutement, approché par Boko Haram. Les ministres des transports et de l’emploi et de la formation professionnelle interrogés.

Près d’une centaine de jeunes apprentis des centres de formation navale de Douala ont répondu positivement à une offre d’emploi de l’Association des Gens de Mer AMAGEN-CAM. Après un an de formation pour un total de 1 200 000 francs de formation, ils ont été approchés pour le compte de l’AMAGECAM par M. Inoussa Pan-dam.

L’accord était leur recrutement dans son organisation, « pour mener des missions de sécurité maritime sur la rivière Bénoué et dans la région nord du Cameroun ». En ce début d’année 2021, ces jeunes diplômés fraîchement diplômés demandent encore des frais de déplacement à leurs parents, rêvant d’un job qui les sortirait définitivement de la galère.

Arrivés à Garoua, ils seront envoyés sur le site de Rey Bouba pour une mission de recensement des pêcheurs et des porteurs de pirogues le long du fleuve jusqu’à Lagdo. L’inconfort commence dès la première semaine. Témoignage de Monsieur Adolphe, l’un des stagiaires : « Le président de l’association qui nous a recrutés est le commandant Alain Ndemba. Il nous a précisé que M. Inoussa Pan-dam était leur représentant pour la région du nord. Nous avions donc confiance en lui.

De plus, il nous a assuré que le projet pour lequel il nous avait recruté était connu de la Délégation Régionale aux Transports et de ce District Maritime Régional Nord. Nous avons remarqué qu’à Rey Bouba il était important de ne pas lever les yeux, malgré les conditions de vie qui nous étaient imposées. Pas de matelas, entassés dans les chambres, et un seul repas par jour. Nous étions environ 75 jeunes issus de différents centres de formation.

Lorsque nous avons quitté le royaume de Rey Bouba, certains d’entre nous se sont rendus auprès du représentant régional des transports pour dénoncer le traitement qui nous avait été fait. M. Inoussa a été convoqué et en présence du député a déclaré qu’il était en mission pour draguer la rivière Benue et d’autres travaux. L ! en outre confirmé que nous ne pouvions pas l’aider dans la mesure où il avait un soutien dans le gouvernement supérieur. C’est après cet affrontement qu’il nous a laissés à nous-mêmes. »Boko Haram s’invite

Les mouvements de gangs de jeunes suscitent l’inquiétude des habitants, qui alertent la gendarmerie. Certains d’entre eux sont approchés de nuit par des recruteurs de la secte Boko Haram. Explication de M. Adolphe : « Vous ne pouvez pas imaginer que ce que nous vivons est une véritable épreuve. Beaucoup d’entre nous ont reçu une formation militaire de base. Cela a suscité l’intérêt des recruteurs de Boko Haram. Un matin, nous avons été informés de la visite de certains recruteurs de la secte, qui s’étaient infiltrés dans nos rangs et proposaient de prendre en charge ceux qui étaient disponibles. Les montants qu’ils offraient étaient incroyables, mais très vite, nous avons pris des dispositions pour quitter la région.

L’amour pour notre pays a pris le dessus et nous en avons informé certaines autorités administratives. Malheureusement, ils n’ont pas pris en compte nos informations. Pendant ce temps, certains sont retournés dans le grand sud, et il ne reste plus que 25 personnes dans la galère ici. Sans argent, loin de parents pour la plupart dévastés financièrement, nous sommes déterminés à faire savoir à la communauté nationale que les jeunes ont été formés à des métiers particuliers.

#Grand #Nord #larmée #libère #otages

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire