Homosexualité, Orgies : Samuel Eto’o en émoi

0

• Samuel Eto’o est dans le collimateur du sérail

• Un problème moral en cache un autre

• Paul Biya a fait son choix

Derrière les sourires et les embrassades, il y a une tension qui couve entre les personnalités responsables du football camerounais. Les nouvelles méthodes du nouveau président de la Cameroun Football Association perturbent le plus haut sommet de l’Etat. Samuel en décidant de prôner la tolérance zéro en chassant le football national, le mal qui l’a caractérisé pendant dix ans, a attiré les foudres des sbires et véritables bénéficiaires de ces éclipses. Samuel Eto’o est accusé d’avoir commis un crime de lèse-majesté en dénonçant publiquement les abus sexuels qu’un des protégés du secrétaire aux Sports Ferdinand Makota, coordinateur adjoint de la liste masculine senior Lions, est indomptablement accusé du Cameroun. Impliqué dans une sextape devenue virale sur les réseaux sociaux, le cadre de la Fecafoot a été suspendu, alimentant à nouveau l’ire de ses mentors.

Homosexualité

Si l’humiliation infligée à Ferdinand Makota par Samuel Eto’o est si inquiétante au sommet de l’Etat, c’est parce que l’homme nommé agent de liaison par le ministre des Sports Mouelle Kombi rendrait également des services non catholiques aux barons du régime.

Ferdinand Makota, serait un souteneur qui approvisionnerait les autorités camerounaises en viande fraîche. « Il s’avère que Ferdinand Makota n’est pas seulement le protégé de Mouelle Kombi, mais aussi celui qui trouve des cadres supérieurs de la présidence de la République des ‘clients’ masculins et féminins pour des séances d’orgie et des pratiques homosexuelles », a révélé le lanceur d’alerte Michel Biem Tong. .

Le début de la descente aux enfers ?

Bien avant son élection à la tête de la Fecafoot, plusieurs chefs de gouvernement avaient favorisé le frère du sultan Seidou Mbombo Njoya. Ce dernier a été battu contre toute attente par Samuel Eto’o le 11 décembre 2021 lors d’une élection mouvementée. Cette humiliation n’aurait pas consumé Yaoundé.

A la surprise générale, Seydou Mbombo Njoya, l’ancien président de la Fecafoot, s’est taillé une place dans l’estrade présidentielle juste derrière le président de la République Paul Biya et son épouse lors de la cérémonie d’ouverture de la 33e édition de la CAN. Pendant ce temps, Samuel Eto’o a suivi l’événement derrière une baie vitrée, loin de la galerie officielle.

Pour plusieurs analystes, à travers ce jeu protocolaire, les autorités camerounaises envoient un message à Samuel Eto’o : « le favori du régime Biya est Seidou Mbombo Njoya ».

En effet, les cadres du régime ne veulent pas de deux étoiles à la cérémonie d’ouverture de la CAN. La seule star de la journée aurait dû être Paul Biya et tout était en place pour qu’il en soit ainsi. Avec sa popularité grandissante, Samuel Eto’o est en passe de devenir une menace pour Yaoundé.

« On fait tout pour l’oublier. Ils font semblant de marcher avec Samuel Eto’o. Ils ne voulaient pas qu’ils soient président. Ils étaient tous derrière Seidou Mbombo Njoya. La victoire de Samuel Eto’o les inquiète », a déclaré Rémy Ngono.

#Homosexualité #Orgies #Samuel #Etoo #émoi

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire