Nouveau sélectionneur : Samuel Eto’o a enfin pris sa décision
Home Actualité Cameroun ‘Impossible pour moi de travailler avec Samuel Eto’o’
Actualité Cameroun

‘Impossible pour moi de travailler avec Samuel Eto’o’

Dans une interview exclusive avec Médiatude, Alain Denis Ikoul, journaliste notoirement opposé à la gestion de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) par Samuel Eto’o, a exprimé ses profondes réserves sur la possibilité de collaborer avec l’actuel président de la FECAFOOT. Pour Ikoul, travailler avec Eto’o signifierait renoncer à sa liberté, une concession qu’il n’est pas prêt à faire.

Interrogé sur une éventuelle collaboration avec Eto’o à la FECAFOOT, Ikoul a été catégorique : « Impossible ! Je suis un homme qui aime la liberté. Et avec Samuel, il faut pouvoir renoncer à sa propre liberté pour travailler avec lui. Pour moi, c’est impossible dans ces conditions. Aujourd’hui, tous les employés de la fédération sont malheureux, tristes et pas du tout épanouis. Ils vivent le martyr à la fédération. Ils découvrent beaucoup de décisions sur les réseaux sociaux, alors que certaines de ces décisions devraient dépendre d’eux; ils n’ont le droit de décider de rien, même quand ça concerne leur domaine de compétence. Aujourd’hui, même pour écrire le score d’un match des Lions sur la page Facebook de la fédération, il faut avoir l’autorisation du boss. Je n’invente rien, il y a des témoignages. »

Ikoul décrit une atmosphère de contrôle rigide et d’autorité excessive au sein de la FECAFOOT. Selon lui, la fédération fonctionne davantage comme un fan club personnel de Samuel Eto’o que comme une institution sportive nationale. « D’ailleurs, je pense qu’on est beaucoup plus aujourd’hui dans une sorte de ‘Fédération Camerounaise des Fans de Samuel Eto’o’ que dans une FECAFOOT dans le sens propre du terme, parce que tous les membres de la fédération sont exclus de cette institution les uns après les autres. Les clubs, les corps de métiers, les ligues, le gouvernement et même la presse, il faut désormais ‘faire la danseuse du président’ pour ne pas être exclu de la fédération et de son siège. Dans de telles conditions d’hypertrophie de l’autorité présidentielle, impossible pour Ikoul de cohabiter. »

Pour Ikoul, rester indépendant et fidèle à ses principes est essentiel, même au prix de renoncer à d’éventuelles opportunités de collaboration avec la FECAFOOT sous la direction de Samuel Eto’o. « D’ailleurs, quand on est à CFOOT, on n’a pas grand-chose à envier à un salarié de la fédération, » conclut-il, soulignant son contentement à travailler dans un environnement où il peut préserver sa liberté et son intégrité journalistique.

#Impossible #pour #moi #travailler #avec #Samuel #Etoo

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Polémique à l’Emia : un candidat non inscrit déclaré admis, voici la vérité de l’histoire

Un nouveau scandale éclate à l’École Militaire Interarmées (Emia) avec l’admission controversée...

Préfet du Mfoundi, Emmanuel Djikdent : « l’arrêté n’a jamais interdit la critique » (Interview)

Face à un climat de restriction croissante de la liberté d’expression, le...

RDC : Une trêve prolongée, espoir malgré le conflit ?

Les Forces armées de la RDC En République Démocratique du Congo, une...

«Je le ferai pour Florentino Pérez», la nouvelle promesse de Kylian Mbappé qui enflamme les internets

«Je le ferai pour Florentino Pérez», la nouvelle promesse de Kylian Mbappé...

[quads id=1]