Insécurité : Le maire de Bafoussam 1er ligoté et déshabillé par des voyous

0

Cyrille Ngnang a été surpris par un groupe d’escrocs à son domicile le lundi 25 octobre 2021 vers 06h00. Ligoté, l’édile a été complètement dénudé.

Au fil des jours, l’insécurité prend des proportions encore plus préoccupantes dans la ville de Bafoussam. Le maire de la commune d’arrondissement de Bafoussam 1er vient de l’apprendre à ses dépens. Lundi prochain 25 octobre 2021 vers 6 heures du matin, alors que le magistrat de la ville se réveille de son sommeil, des étrangers, au nombre de trois, frappent à sa porte. A cette heure de la journée, sa fille ne se doute de rien et ouvre la porte à ces visiteurs. Dans la maison située au lieu-dit « tpo », ces personnes demandent à parler au maire.

Une fois que Cyrille Ngnang s’est présenté, ces visiteurs montreront qu’ils étaient tout sauf des acolytes. Ils retirent les machettes de leurs vestes avec lesquelles ils peuvent tenir le gouvernement de la ville et tous les résidents de la maison à distance. Après avoir ligoté le patron du collège des maires et échevins de Bafoussam 1er, les escrocs parcourent la maison au peigne fin.

Selon nos sources, ils ont emporté une grosse somme d’argent. De même, ceux qui n’ont ni foi ni loi ont donné. numéros de téléphones portables vers lesquels l’homme politique et militant du Front social-démocrate (Sdf) a dû transférer tout l’argent qui se trouvait sur ses comptes « argent mobile ». Après une vingtaine de minutes d’opération, les escrocs ont pris leur envol en toute tranquillité.

Cette attaque contre le conseil municipal s’est ajoutée aux autres qui ont été enregistrées dans le même quartier. Quatre jours plus tôt, le Délégué de District aux Sports et à l’Education Physique de Bafoussam 1er est tombé dans le piège de ces seigneurs de la terreur qui opèrent désormais jour et nuit.

Vers 20 heures avec une de ses filles en train de faire les courses à la boulangerie à cinq minutes de chez lui, il est confronté à trois jeunes motards. Il le traitera plusieurs fois avec des machettes sur la tête, le dos et les pieds avant de leur prendre une somme d’argent et leurs téléphones portables. Cette même nuit, un résident d’un hôtel est agressé. En plus des téléphones portables, ses bourreaux ont emporté son tout nouveau moteur.

Au cours de la même période, l’un des procureurs adjoints de Bafoussam a également subi le même sort à l’issue des audiences de la journée.

En effet, ces cas sont une petite illustration du climat de terreur imposé par les bandits dans la capitale de la région occidentale, qui accueillera bientôt des étrangers dans le cadre de la Coupe d’Afrique des nations. Pendant environ un mois, pas une nuit ne se passa sans que les actes notoires de ces hommes sans scrupules ne soient rapportés.

Prisonniers évadés ?

Selon des sources sécuritaires, cette inquiétante montée de l’insécurité dans la ville de Bafoussam est le résultat de la présence parmi les civils, d’éléments malfaisants qui se seraient évadés de la prison. Dans certains milieux, apprend-on, des messages ont été coupés pour inviter ceux qui entrent dans cette ville à faire très attention en raison de la présence d’un grand nombre de personnes aux mœurs douteuses qui ont laissé à tort leur place dans diverses prisons. .

Malgré ces avertissements, aucune action d’envergure n’a encore été prise par les autorités administratives et sécuritaires de la Région occidentale.

Cyrille_Ngang_Maire_Bafoussam« />

#Insécurité #maire #Bafoussam #1er #ligoté #déshabillé #par #des #voyous

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: